Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 10:05
Je me suis mis du noir sur les yeux. Beaucoup. Face  à face avec mon reflet.  Je me scrute, je neme reconnais pas, je découvre mes traits  qui sont devenus si durs au fil du temps.  Les cernes sont  creux et violacés, les lèvres sèches, les mains bleues en ce matin si frais... J'ose me regarder nue, à la découverte de ce corps qui n'est plus mien depuis bien trop longtemps. Décidement je n'arrive pas à apprivoiser  l'image qui se forme dans la glace. Je ne sais pas qui est JE.

J'ai beau regarder, je ne reconnais pas ces membres noueux, ces os agressifs...Qui est- Elle?
Les larmes jaillissent, le noir recouvre mes joues, coule encore, souille mon cou, mes clavicules, je ne m'arrête plus,  je regarde les bleus qui parcourent tout mon corps, témoins de mes maladresses et des coups sur un corps osseux.  Je me sens flotter, tout se brouille, je m'interrgoge sur ma maniére de vivre, ou de Sur-vivre, qu'est ce que je fous?  Qu'est ce que je fous à 21 balais dans un hosto où tous les autres  ont [au moins] le double de mon âge, où la seule activité consiste à mater  ces images televisées fort affligeantes, attendre les traitements et bouffer  cette espéce de bouffe compacte  qu'on a a l'hopital. ["Régime sans graisses", ouais c'est ça, à d'autres, je repére  le leurre, les légumes flottant dans l'huile que  l'on voudrait me faire avaler.] Pour combien de temps encore?...Tout cela ne tient qu'à moi, c'est ça le pire. Il n'y a que moi qui puisse m'aider, me tendre la main pour avancer. Je voudrais qu'on m'emmène loin d'ici, loin des murs aseptisés, loin de ce moi inconnu et cruel.

Je voudrais qu'on décide à ma place. Qu'on ne m'écoute pas. Je ne suis  pas apte à me sauver la vie.
Cette vie en pointillé ne me convient pas, moi j'aurais voulu vivre exaltée, passionnée, vivante, j'aurai voulu faire de ma vie un chef d'oeuvre...mais il a fallu que je me comporte comme une simple humaine.Déchue de mes rêves, de mes fantasmes, me voila enfermée dans cette masse de chair informe, dessechée, deshydratée,affamée.

J'ai soif putain...

Soif d'apprendre
Soif de vivre
Soif de voir mes amis
Besoin de chaleur
Besoin de Bras
Besoin de tendresse
Besoin de compréhension
Besoin de dépaysement

Qu'est ce que je fous, depuis 5 ans, bientot 6, je me traine de services en services, traine mes proches lassés, d'urgences en urgences, jusqu'aux hopitaux psychiatriques. Putain. Pas de regrets parceque je ne veux pas en avoir, mais un goût d'amertume lorsque je repense à Lui qui a avorté tous mes projets, qui m'a arraché de mes racines, qui m'a enlevé la vie insouciante que je menais.
Putain de lâche.
Et qu'est ce que j'aurai pu faire, porter plainte contre X ? Pff, autant pisser dans un violon pendant que cette espéce de merde continue ces crimes. J'ai mal.

*
Muette.

Je m'interdis d'en parler.
Trop de honte.
*

Merde, les rôles sont inversés, c'est pas moi qui devrait mourir de honte et de culpabilité devastatrice.
Je n'attends pas de réaction de votre part, je sais que ce discours est flou et bourré de sous-entendus, pas la force d'écrire les mots qui ont engendrés les maux.

J'ai la haine.
Elle me bouffe.

Parfois ça me donne la rage de vivre, parfois j'en crève tellement que je baisse les armes et me laisse aller à la mort, lentement mais surement.
J'attends des résultats d'analyse, au fond je m'en contrefous, qu'est ce que ça va apporter de plus, hein?. Qu'est ce que ça va changer de savoir si mon potassium est trop bas ou si les carences sont importantes? Hein?

Putain de dimanche, je veux pas y retourner ce soir; j'aimerais un délai, je ne veux plus y retourner, je ne veux plus parler, je veux qu'on me foute la paix quitte à crever dans un coin. [NOn!.]
Je voudrais juste apprendre la vie...je voudrais encore avoir le temps de découvrir et ne pas le perdre dans ces hopitaux qui s'attachent aux chiffres, pourtant si insignifiants.




Partager cet article
Repost0

commentaires

19/09/2007 00:50

Il y a des lectures qui sauvent, il y a des mots qui aident à se relever ou seulement à se sentir comprise... parce qu'il y a des fièvres impossibles à négocier ... je t'invite à lire lola lafon "une fièvre impossible à négocier" ...

sand 11/09/2007 20:54

moi aussi j'aime avoir de tes nouvelles... en dépit de notre sépartion physique, je me suis rarement sentie aussi en phase avec une personne... j'aime tes mots, sûrement parce que souvent ils traduisent si bien mes pensées... tu te plaignais la dernière fois de l'incohérence de ton écriture, c''st justement pour cela que j'aime te lire, il n'y a pas d'artifices, pas de jeu, tu écris comme tu penses et c'est cela qui te rend si touchante...quant à ton post.... au travers de tes différents écrits, j'ai cru comprendre, peut être prétentieusement, derrière tous tes sous entendus, la nature de ton passé... et il n'y a pas de mots pour effacer les restes de ces/cette douleur(s)... simplement que l'on a voulu te détruire, égoistement, quelqu'un sans se soucier des conséquences pour toi t'as brisée... et je voudrais que tu t'en sortes, pour toi, mais aussi pour que tes/ton bourreau(x) n'aie pas gagné... tu es une belle personne, et certainement l'une des plus pures. tu es belle, intelligente, sarcastique et drôle même dans ta noirceur... tu as tous les éléments pour rendre ton existence belle et digne d'être vécue.. ce sera ta meilleure vengeance sur la vie....

fred 10/09/2007 00:41

Bonsoir Princesse,Tu peux mettre autant de noir sur tes yeux que tu veux, ca ne changera en rien la beauté de ton regard.Il te faudra du temps pour apprivoiser ton corps .Il n 'est ni laid ,ni extraordinaire, c 'est le tien, c 'est tout. Les gens qui aiment ta personnalité aiment aussi le corps qui l ' entoure, peu importe si il rentre dans les canons actuels ou non.L' important c ' est toi et rien d' autre.Un jour ton corps refletèra ton âme, c 'est peut être encore trop tôt.Ne soit pas impatiente.Sais-tu que 95% des femmes voudraient changer quelquechose de leur physique quand...95% de leurs proches pensent qu il n y a rien à changer...;-)Rappelle toi  toujours que l' âme commande et que le corps obeï.Les bleus et les membres noueux ne sont qu' un problème de "carosserie" .Tu es jeune et tu as le temps.Quand tu iras mieux tu verras que tout ira mieux, ton corps y compris.Ne laisse pas un reflet te détourner de ton objectif : la guérison. Les cernes de tes yeux n' atténueront jamais la profondeur de ton regard, ou d 'ailleurs il est si facile de se noyer.Et même si tes lèvres sont sèches ,qui n 'aurait pas envie d' y effleurer un baiser...?Ton corps est juste une enveloppe cabossée par les épreuves que tu as traversées.Ca ne te rends pas moins belle.Rien ne peut pas te rendre moins belle.Et franchement , à moins d' être fabriquée en titane, connais tu une personne qui serait sortie indemne de presque six ans de souffrance...? Soit rassurée, les bras qui voudraient t' acceuillir en leur sein se comptent par milliers...;-)Ne sois pas dure avec toi même.Tu as fait d' énormes progrès jusqu' à maintenant, le reste va suivre petit à petit. Les angles s' arrondiront et les bleus disparaitront.Il faudra peut-être augmenter la taille de tes vêtements...;-)Mais même avec dix tailles au dessus tu seras toujours la même jolie jeune femme ;-)C' est vrai qu ' à vingt-et- un ans tu ne devrais pas être dans un hôpital.Mais si c est le seul moyen pour que tu guérisses, alors banco, accepte ce passage dans ces murs blancs et refais toi une santé avant de repartir vivre ta vie.Ce n' est pas vrai que tu n ' es pas apte à te sauver la vie.Tu es ton meilleur soldat. Il n' y a que toi qui puisse le faire.Il n' y a personne de plus capable que toi .Si tu as besoin d' un coup de main, il n ' y a pas de problème : tu claques des doigts et tu as tout le soutien que tu veux.Mais c' est toi qui va gagner , et seulement toi.Si je pouvais me battre à ta place , je le ferais sans aucune hésitation.Malheureusement, c'est impossible.Alors tu va devoir t' y coller. A fond..! Je sais ,tu ne m' as pas demandé mon avis, mais je te le donne quand même..;-). Je veux que tu  vives et que tu aies la vie que tu mérites, celle dont tu as envie.Ou as tu vu que la vie se termine à 21 ans? Rien n 'est fini au contraire.C 'est là que ça commence.D' ailleurs tu as déjà commencé en choisissant la vie.Tu as encore le temps pour vivre exaltée et passionnée comme tu sais l'être.Garde tes rêves bien au chaud, car il te faudra être prête le moment venu pour les réaliser...;-)L' hôpital n' est qu' une étape sur le chemin de ta guérison.Ensuite il y aura tout le reste, la vie, les amis, la tendresse et tous les bras du monde pour t' entourer d' amour et t' emmener voyager.Parlons de "x" .Je ne lui ferais pas l' honneur d' une majuscule. Tu ne dois pas avoir honte , tu n 'es coupable de rien .Tes ennemis sont les notres.Et "x" vient d' entrer dans le club très fermés des miens.Lisanka a raison, il n ' y a pas prescription et si tu veux attaquer en justice , ne te gène surtout pas .Quand tu sentiras prête , attaque sans retenue, la justice se chargera du reste.Ne laisse pas la haine envahir une personne aussi bien que toi.La haine ne te mérite pas.Tu as raison, on s' en fout des résultats des analyses, car toi comme moi, nous savons que les carences sont importantes.Maintenant si ca peut les aider pour te soigner alors, ces putains d' analyses deviennent une priorité absolue.Alors retourne à l' hôpital et accroche toi.Quand tu sortiras, il y aura tous les gens qui  t ' aiment  et tu pourra enfin vivre comme tu l' entends.Tu veux apprendre la vie , tant mieux , car le programme est déjà prêt .Il est chargé parce que c 'est...Toi qui l ' a écrit!...Et la rentrée ne commencera pas sans toi.;-)J' allais te dire que je te laisse pour ce soir.Mais non.Tu sais que tes souhaits sont importants pour moi, mais je suis désolé: je ne peux pas te foutre la paix pour que tu ailles crever dans un coin. C' est hors de question, alors attends toi à m ' avoir sur le dos encore un moment. N' emploie plus "crever " à ton égard, reserve ça pour "x"....;-)Je te souhaite une bonne semaine Jolie Fleur.Ne lache rien, prends soin de toi et ne te laisse pas glisser...Je pense à toi.A bientôt .FredPs:Aucune de tes larmes est sans importance.Mille touments seraient un tout petit prix que je paierais volontiers pour t' en éviter une seule...Tout ce qui vient de toi est essentiel, le bon comme le moins bon, le triste comme le joyeux.Mais avant tout, l' essentiel , c' est TOI...

Lisanka 09/09/2007 14:40

Je tenais à te remercier pour ton commentaire qui m'a beaucoup touchée. Je voulais te dire que oui, il ne tient qu'à toi. Que tu peux en sortir. Mais ça n'est pas qu'une question de volonté. Les autres ne peuvent pas décider à ta place, ils peuvent décider d'une hospi mais ils ne peuvent vivre pour toi. Pour le "porter plainte contre X", je vois à quoi tu fais allusion. Je n'ai pas été confrontée à cette épreuve. Je voulais te dire que tu pouvais porter plainte contre lui et pas contre X, puisque tu connais cette personne. Je fais des études de droit et je peux te certifier que tu peux déposer plainte et que ta plainte peut être entendue. On peut en parler par mail si tu le souhaites. Quelqu'un t'a fait du mal et il faut qu'il paye. Pour que tu puisses vivre en paix avec toi-même et surtout pour que ça ne se reproduise pas. Des associations sont prêtes à t'aider et des gens sont employés par l'Etat pour que Justice soit faite. Je sais que c'est difficile d'en parler mais il en va de ta vie, de ton future, de ton bonheur. Il faut parler pour vivre sur deux pieds,Bisous et courage,Lisanka qui croit en toi!

Diane 09/09/2007 13:54

Echo de maux...Je voudrais avoir les mots pour te réconforter, les mots qui sauvent et font sourire. Oui c'est vrai seule toi peut te tendre la main...mais l'envie peut venir des autres, la force peut venir de l'amour que l'on te donne et que tu mérites...Je pense à toi ma douce...Bon courage pour cette semaine qui s'annonce. Take care...

" Je tombe
Prends moi dans tes bras
Ou je ne me relèverai pas
Prends ma main, rattrape la
J'ai peur de vivre sans toi

Je ne crois plus à leur pouvoir
Issus d'un monde tout en noir
Je ne croit plus l'évidence
Le fait qu'il nous reste une chance
Je ne crois plus ni à l'enfer
Ni au paradis sur terre
Anonyme je reste au fond
de l'abîme et je cri ton nom
Je tombe, je tombe

(refrain)
Sauve moi, Je glisse, je me débat
Sauve moi, Je ne m'en sort pas
Sauve moi, ne me laisse pas tomber plus bas
Sauve moi, des autres, de moi même
Sauve moi, qu'enfin je comprenne
Sauve moi, où tout ces chemins se vident et ce chaos nous mène
Sauve moi, Sauve moi, Sauve moi,

Je n'ai plus de force sans toi
Perdu le court du combat
Je me sent vide et j'ai peur
Je n'ai plus d'amour dans le coeur
Je m'accroche pourtant je glisse
Sous la roche des abisses
Je crie tu ne m'entends pas
Attrape ma vie dans tes bras
Je tombe, je tombe

(refrain)
Sauve moi, Je crie, je me débat
Sauve moi, Je ne m'en sort pas
Sauve moi, ne me laisse pas tomber plus bas
Sauve moi, des autres, de moi même
Sauve moi, qu'enfin je comprenne
Sauve moi, ou tout ces chemins se vident et ce chaos nous mène
Sauve moi, Sauve moi, Sauve moi


Je t'implore, j'attend que tu reviennes
J'attend que tu ramène, l'amour ici bas (l'amour ici bas)
Sauve moi"

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier