Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 13:31
thinspi.jpgCe midi j'ai mangé chez ma Mère, histoire de lui faire un petit compte rendu de mes differents rendez -vous, le plus important c'était ce matin, avec le medecin chef de l'unité.
A ma grande surprise, elle m'a dit qu'elle était très contente de mon évolution, puisqu'effectivement il n'y a plus de passage à l'acte; pas d'alcool, pas de drogue, pas de scarification...Seule la boulimie et l'anorexie persistent mais on ne peut pas tout régler d'un coup pas vrai?
C'est vrai j'y avais pas pensé mais c'est déja un sacré pas. J'avais besoin d'entendre ça. Des trucs positifs, parceque je me sentais reglisser...Et je flippais, je me suis même dit que si ça continuait  elle me refoutrait à l' hopital psychiatrique...
Alors ce matin, morte d'angoisse, j'ai reçu ces mots qui laissent entrevoir la fin de la faim...un avenir.
J'ai perdu 1kg500, ça ne parait rien et pourtant c'est si énorme pour moi...je ne sais plus si je dois m'en réjouir ou avoir peur. Bon, je rentre toujours dans mes pantalons c'est déja ça.

Merci pour vos mots, ça aussi c'est très porteur...


Pensées sincéres à vous tous qui me soutenez avec autant de bienveillance...même si cela reste virtuel, les liens sont là...

Anorchidea


Partager cet article
Repost0

commentaires

Nadia 03/10/2007 23:12

Bon, voila je me lance,Je sais pas comment commencer, j'ai tellement de choses dans la tête, tellement de pensées que je ne sais pas la quelle choisir.. Jvoulais te dire que ça fait quelques mois que je suis (suivre) ton blog qui m'a juste... époustouflé. Ta mère a raison: tu écris bien. Même très bien. Le fait que tu notes toutes tes pensées t'aident, je pense, beaucoup à y voire plus clair et moi, ça m'aide à me sentire moins seule dans mon cas. Loin de là, je ne suis pas anorexique, enfin, quoique, bref passons, je suis aussi pleine de contradictions qui hantent ma tête.Je voulais aussi te dire que tu as enormément de courage (et il est fort pour moi ce mot, comme pour toi). C'est pas facile d'exposer ses idées comme ça, mais aussi de vivre comme tu le fais. C'est difficile j'immagine d'accepter d'être à l'hopital ou dans des centres spécialisés. (pour moi ça va un peu se décider dans 2 semaines...).Olala, tous ce que je voulais encore te dire s'en va... ça fait super longtemps que je suis sûre ce commentaire, et plus les minutes fillent, plus j'oublie.. [Marre]. Bon, normalement, je suis trop timide pour parler (trop peur de déranger surtout), c'est pour ça que je n'ai pas trop fait signe. Mais ce soir... je sais pas, quelque chose a changé dans moi. [Bref']. Bon courage, et Bravo! Je crois beaucoup en toi et à ta guérison, parce que je suis convaincue au fond que tu peux y arriver.

Nolwenn 03/10/2007 07:56

Chaque chose à la fois.Mais que de grands pas que tu as fait :)Bises

cerise53 01/10/2007 07:21

bravo , je suis fiere de toi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! , tres contente de voir qu'enfin tu ne te fais plus souffrir et cette fois ci tu est sur le bon chemin , alors ne baisse pas les bras restes forte je suis avec toi chidéa

Blandine 30/09/2007 01:11

C'est par de petits pas qu'on avance sûrement.Un petit pas est parfois un pas de géant.Je suis touchée par le fait que tu m'aies ajouté à tes liens. Merci de me donner un peu d'importance, un peu de vie.Bien à toi.

piotesouris 29/09/2007 17:52

C cool, je suis vraiment heureuse pour toi! C'est vrai que c'est un bon bout de chemin parcouru, tu as vraiment de quoi être fière. Un petit pas chaque jour et bientot tu vas courir dans les prés, les cheveux dans le vent... A chaque jour suffit sa peine comme on dit miss, je ne vais pas te sortir tout les dictons qui correspondraient mais je suis vraiment contente de voir que tu progresses et de voir un peu de "positive attitude" pour reprendre une célèbre philosophe française ;opContinues comme çaAu plaisir de te lire

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier