Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 14:10
["Il m'arrive de faire ce genre de choses, d'occuper mon temps bouffé par l'absence de forces en errant sur le net, sur ces blogs de filles comme nous...Il m'arrive de me sentir différente ou de me retrouver en elle mais il y a toujours cette rage qui revient, cette haine de cette maladie à la con, qui se pousse sur notre chemin comme un panneau immense qu'on aurait pas vu...et puis boum, en pleine face...et on reste assomée, plus ou moins de temps selon les "cas"...presque 9 ans pour moi, 7 déjà pour toi et ce sont des années de trop, des années que l'on perd à se détruire, à se faire du mal sans trop savoir pourquoi ou du moins sans trouver le fameux bouton "stop", ce putain de déclic dont on parle dans les reportages TV...J'en veux aux autres de poser sur nous tantôt un regard de pitié tantôt un regard de mépris. J'en veux à ceux qui nous mettent dans des cases, comme s'il n'y avait qu'une trajectoire pour tomber dedans et qu'une seule pour s'en sortir. [...]Oui une sur trois meurent, et encore les chiffres sont les mêmes depuis 8 ans, c'est étonnant...Il y a la mort physique mais il y aussi la mort dans l'âme, la mort dans le corps...On ne parle pas des séquelles, de la difficulté de vivre avec elle au quotidien...On ne parle pas de cette douleur lancinante qui pulvérise le coeur et anéantit toute présence réelle d'un "nous". Eh oui chers amis, nous jouons la comédie...]

Diane




La vivre au quotidien, c'est clair,et puis si tu tombes sur un reportage c'est une nana qui pése 30 kilos,où l'hyperphage qui en pèse plus de 100; que fait-on de celles qui restent en tre deux, celles qui sont malades mais qui ne sont pas en danger vital? Hein? Faut-il que l'on doive à tout prix se perdre encore pour que l'on y fasse attenttion?
On joue avec les extrêmes, à tel point qu'une fille au poids normal et pourtant boulimique ne suscite pas les attentions  des autres.Elle n'inquiéte personne. Fait ses petits vomis toute seule. Elle pleure toute seule. Elle créve d'envie d'appeller au secours mais ce n'est pas possible pour elle; le silence l'a déja prise en otage, et puis elle a l'air tellement normale...ou juste enveloppée  [c'est une bonne vivante!].
Je me suis toujours dit que part le fait que je sois maigre [aller, je l'admets pour une fois], tout le monde remarque qu'il y a un truc qui tourne pas rond; et le dialogue est plus facile pour moi puisque c'est visible.
Tandis qu'une ano boulimique...c'est mourir en silence, et personne ne remarque rien.
Je ne minimise aucun des cas,attention, de toutes maniéres les TCAs sont vraiment des saloperies sans qu'on puisse les comparer, juste la maniére de les apréhender change. La maniére de les vivre. 
Sans tout ces clichés "jsuis carrément maniaque" "je passe 2h à remonter et descendre les escaliers chaque jour" " je pese mes aliments", "je me pese 17 fois par jour", "je travaille comme une dingue mes cours"...Bref, même dans la maladie on essaie quand même d'établir une norme, et si on  remplit pas assez les critéres, on est oubliée. Je l'ai vécu en periode de rémission,et avoir un poids normal n'est pas simple. C'est même  invivable  pour une ancienne anorexique.


Aujourd'hui je les ai reperdus ces kilos: je crois en toute honneteté qu'ils ne me manquent pas. Ca serait mentir que de dire le contraire. Mais combien de temps peut on survivre?
De toutes maniéres pour moi la question ne se pose plus avec cette histoire de centre specialisé, je vais me faire gaver comme une dinde sans avoir le temps de dire quoi que ce soit.
Peut-être qu'il est temps de grandir.

Quand je regarde les stat's de toutes les personnes atteintes de TCAs, le nombre d'anorexiques que je croise, les obéses honteux, je suis toujours siderée; c'est bien beau de dénoncer des régimes draconiens ou carrément débiles, c'est bien de dire "il faut manger tant de légumes par jour", "tant de fruits', ne pas grignoter et nia nia nia, mais si les canons de beauté ne changent pas, pardon mais je n'en vois pas l'interêt. Rien n'a changé, c'est peut-être même pire, Diane, tu dis que cela fait 8 ans que les chiffres n'ont pas changé, et comme toi je m'en étonne, ça me semble douteux...
Dans une societé où le physique prône, où le délit de faciés persiste, essaye d'être en dehors de la norme,et vois comme tu te fais pointer du doigt! Pourquoi se donner tant de mal à expliquer l'équilibre alimentaire si c'est pour montrer des filles qui font du 32 à plus d'un mètre 75? Hein?

Je suis un peu écoeurée...
Au final, je me dis...tant mieux si je suis maigre.
Parceque ça alarme.
Ils sont obligés de me foutre dans leur putain de centre.
Et si je ne l'étais pas, combien de temps j'aurais vomi ma vie dans l'ombre?
A force de souffrances, on ne sais même plus ce qui est bien ou non pour nous, à tel point que l'on souhaite parfois le pire. Pour être ramassée. Un peu de réconfort. Un peu de compréhension.

Courage, parcequ'il en faut, mais je crois surtout qu'il ne faut pas perdre de vue ses rêves, ses désirs, ses envies...ne pas les laisser filer...et s'y accrocher coûte que coûte,
Aller, Yallah!

Je vous embrasse, portez vous bien :)
Partager cet article
Repost0

commentaires

sand 25/10/2007 00:31

ils disent tous que je suis belle
et qd ils me le disent, ce fou rire malsain
s'ils savaient... 4 fois par jour la tete ds les toilettes, ou une semaine à base de carottes rapées... voilà ma vie, depuis 5 ans
depuis un an poids normal, invivable pour moi, rassurant pour mon entourage qui ferme les yeux plus facilement
chaque jour tout cela m'écoeure un peu plus
ms il n y a rien à faire...

Diane 19/10/2007 00:33

Oh mes mots...maux...

Trucmuche 14/10/2007 20:53

Je suis assez d'accord sur le fait que les médias jouent avec les cas extrêmes pour prendre les gens en considération... mais si vous êtes capables d'avoir cette lucidité, peut-être pourriez-vous aussi boycotter TF1 et toutes les chaînes à émissions à sensations... Le public fait les programmes... et le public est avide de visions extrêmes !

[AnO]rchiDeA 19/10/2007 13:50

Oui, bien sur, je suis d'accord avec toi, seulement il faut avouer que la maladie prend de l'ampleur, et qu'elle est prônée sur tous les fronts.Je suis peut-être parano étant moi même concernée...j'en sais rien. Mais télé ou pas, les conséquences sont là. En vrai. Dans la rue.Ce n'est pas en victime que je parle, ni pour pleurer sur mon sort, surtout pas, j'aimerais que les choses changent, que les gens puissent être tout simplement  être eux-même sans se demander ce que les autres vont en penser. On est tellement superficiels...On juge tellement vite aujjourd'hui. Un peu naïve peut être, et je m'en fous, j'ai envie d'y croire, je voudrais qu'on prenne cette maladie au sérieux, qu'on s'en occupe et qu'on arrête de faire l'autruche. L'espagne a commencé, pourquoi pas nous?

Blandine 14/10/2007 01:37

Là est bien le pire: être obligée de crier sa souffrance à travers un corps décharné, faire de ce corps l'ardoise de notre esprit, se faire du mal pour arracher le regard des gens,...Et puis vient un moment où l'on est plus capable "d'être anorexique" et où la boulimie cache l'anorexie.Le mal est toujours là sauf qu'il est caché, bien cahé derrière un corps qui semble être normal.Pensées vers toi. Tes mots me touchent.Blandine

jjdad 13/10/2007 16:26

Ton texte m'a touché, je me suis retrouvée dans tes propos.Défois moi même je doute de moi, je me dis tu veux attirer l'attention, tu fais exprès d'être boulimique, mais au bout de 10 ans et de nombreuses dépressions j'ai enfin appelé au secours mais comment guérir quand ton doute de mériter les soins pour aller mieux, cette impression de piquer la place à quelqu'un qui est vraiment malade, de se dire t'es pas à l'agonir, tu pèse pas 30 kg ou t'es pas obèse alors arrête de faire ta petite gâtée;Merci de reconnaître qu'on puisse être atteinte de TCA et avoir un IMC normal, merci d'enlever un peu ma culpabilité.

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier