Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 21:56
J'erre.
Là, sans but précis.
ça a  le don de m'enerver au plus au point, cette espèce d'oisiveté stérile, je traîne et ça me rend dingue.
Je suis fatiguée, si fatiguée .
Mes doigts ondulent sur ma peau, suivent les bosses, les os qui pointent.
Je me couche et les omoplates me font mal
J'ai les yeux rivés au plafond, mes hanches se dressent agressivement, je sens mes côtes bouger à chaque respiration.
Je me sens toute petite, si petite....je me sens rien. Rien, que dalle, c'est le néant intersidéral.
Je ne pense plus, je regarde vaguement l'horizon disparaitre petit à petit, sans ciller. Une grosse épave échouée.
Les autres me donnent le tourni, l'agitation au dehors, je me mêle à la foule et je me prends des coups de sacs, je me cogne aux gens indifférents, me confronte au froid, j'ai le souffle court et des courbatures qui font mal. Je reste la tête haute, la peur au ventre de valser dans le décor. Mes pas se font hésitants, je sais qu'il faudrait que je m'assoies, je sais qu'il faudrait que je me pose, pire, que je bouffe un truc pour tenir.
Mais je me sens vide et je ne voudrais pas perdre cette triste sensation qui me fait....qui me met de bonne humeur.
J'avoue.
Je me sens nulle.
Je m'écroule sur mon lit, même pas la force d'appeller mon pére qui passe le week end tout seul et qui me fait culpabiliser...je lui demande ce qu'il fait, il me dit qu'il est tout seul, le jour de son anniversaire (le 22), la veille de noël (le23), le jour de son divorce (le20)
[faut le faire aussi d'accumuler tout ça à quelques jours]. Je serais bien venue le voir, mais je fais ce que je peux pour toutes ces fêtes en même temps, je peux pas me dédoubler, et demain j'ai un rdv psy auquel je suis oblgée d'aller. J'angoisse, j'angoisse fort, la pesée me donne la nausée, je sais qu'elle ne sera pas appréciée. C'est même pas la peine que je vérifie ce soir.
Putain, pas moyen de tricher en plus, vas y qu'ils te foutent en soutif culotte sans aucune indulgence.

Sinon, le moral tient toujours :)
De la fatigue, oui, mais le fond est ok.
Pour la suite, on verra. J'arrête de me monter la tête pour ce soir, puis à force de stresser je viens de foutre une claque à ma soeur qui est en pleine de crise d'ado et qui me parle comme si j'étais son chien. Faut que je me calme.

Aller, traitement et au lit...undefined
Partager cet article
Repost0

commentaires

didier liza 24/03/2008 19:17

nous venons de te mettre un bon lien direct sur notre blog et puis nous avons publié deux de tes commentaires également sache que nous sommes et serons toujours la pour toi anorchidea nous t'aimons et te soutenons  gros bisous de didier et liza

Laure 25/12/2007 17:05

Joyeux Noel! 
Bisous

cerise53 24/12/2007 09:07

malgré tout ce qui se passe pour toi j'ai envie de te souhaiter un tres bon noel et une bonne année te souhaitant de mm de t'en sortirbises

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier