Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 15:25
Muette.
"Peut être que tu devrais écourter ta permission et y retourner".
Oui, on me l'a proposé hier, que je reste au centre pour m'y reposer.
Mais arrivée au nouvel an, qu'est ce que je vais faire, me morfondre parceque je suis à l'hopital? Parceque  j'aurai pas eu le  courage de m'entourer?
T'as raison Sid, bien raison.
Alors le dilemme reste entier.
Rester chez ma mère, aller voir mon pére, ou tout envoyer chier pour aller fermer les yeux là où j'ai le droit de le faire.
Là où les affects sont absents, en cet endroit qui est neutre et qui me sert de béquille.
Chez les autres, tout est si compliqué, ne pas décevoir, ne pas faire de peine, être là partout à la fois. Je me mets la pression toute seule, c'est insupportable.
J'ai eu une bonne discussion avec elle tout à l'heure.
Et ça coule sur mes joues.
Des perles de larmes bien trop salées.
Je renifle en regardant mes yeux tout noirs, je ressemble à un panda. J'ai le regard vide et le sourire morne, hé, et je me parle toute seule pour m'empêcher de m'épandre encore plus. Je deteste me donner en spectacle, locque spectrale, eurk, reflet maussade me juge séverement. Pas d'indulgence à mon égard, et surtout un grand vide.
Mon coeur est parti bien loin, où sont mes émotions? Où est la vie qui coulait il y a peu dans mes veines?
Tout s'est envolé avec mes kilos perdus [3 . ça fait mal]
Lamentations me tourmentent, je ferais mieux d'agir au lieu de me répandre ici.
Aller, j'appelle mon père.
Lui dire que je vais passer quelques jours au centre.
Il va me dire que je le vois jamais, je le sens gros comme une maison. Le divorce est une merde à dégâts, une petite bombe à retardement que l'on banalise pour se dire que c'est pas grave. Un couple sur deux. Mouhahaaa.
Genération ratée.

On se reconcentre.
Mes paupières sont lourdes...
Me barrer.
Je sais pas, la Laponie, c'est où par exemple? °__o "
Partager cet article
Repost0

commentaires

Ankylosée 29/12/2007 16:54

C'est compliqué. On en parlait ailleurs, il y a peu. Cette dualité permanente, d'être tiraillée. C'est épuisant. Je ne sais pas que te conseiller, bien que tu ne demandes pas conseil au fond. Toutes tes raisons, pour et contre rester en famille sont bonnes, justes. Complexe. Peut-être que la seule chse à faire c'est de faire le mieux pour toi, seulement pour toi.Pour le post d'hier. Difficile, les remarques et le contrôle, le fait de ne pouvoir craquer (et de ne pas se l'autoriser pour des raisons propores et réelles aussi) Pourtant, parfois, hurler, tout déballer, pleurer à la face des siens, cela fait du bien. Là encore, je ne sais pas.Le 31, dur. Un peu peur aussi. Pour tout un tas de raisons. Valables ou non, aux yeux des autres surtout. Ton 31, où qu'il se passe, essaie de le faire le plus doux possible pour toi.Merci pour ton passage et tes mots. Fais attention à toi, le plus que tu le peux.

Ņ σℓωєηη 28/12/2007 22:10

Courage ma belle.Bisous

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier