Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 15:58
Vos mots...
Gros coeur qui bat dans la poitrine...
J'ai eu le droit de passer l'après midi chez moi, les plus gros RDV de la semaine étant déja passés...Avec les éducs, et les infirmiers...d'urgence.

Le gyrophare m'aveuglait. Toute cette lumiére dans les yeux, et puis le noir, d'un coup.
Je ne voulais pas.
Vraiment, non, je ne voulais pas.
Mais j'ai pété un câble. C'est comme ça.


J'ai pas fait exprés.
C'est parti en vrille.
ça devait arriver, maintenant c'est passé, repos.

Quelques secondes de determination. Et le "au secours j'ai fait une connerie venez jvous en supplie" qui suit.
Lucidité de plein fouet.
Merde. Et tout ce liquide vital qui s'échapppe de moi, je me traine, hésitante, j'ai jamais été aussi perdue de ma vie.
C'est dommage de devoir passer par là pour se rendre compte à quel point la vie ne tient qu'à un fil, une corde, une lame, une gâchette de flingue.

Trop fragile. Trop émotive. Trop sensible.

Ils m'ont laissé revenir, je me repose un peu. J'ai débattu pendant des heures pour ne pas retourner à l'HP, je les ai supplié, j'ai fait du chantage, j'ai fait ma malheureuse...ça a marché. Je souris doucement.
Je suis en vie. Pleine de vie même, mes yeux pétillent, l'envie et la curiosité m'intriguent. 
Mes parents n'ont pas été mis au courant. Je ne veux pas. J'espére seulement qu'aucun médecin ne me trahira. "Secret professionnel". Alleluia.


undefined        
undefined

A part "ça", cela va vous paraitre bizarre, mais la vie a repris son cours  normal, comme si cette nuit n'avait jamais eu lieu. Comme si ça ne comptait pas. Pour moi, cela ne represente rien d'autre qu'une recherche d'apaisement. Je n'ai jamais pensé au mot fin lorsque ça s'est produit. Tout est allé si vite...

Sinon ça va, j'ai eu quelques jours pour digérer ce qu'il s'est passé, la fouille de ma chambre qui a suivi...Et puis . Envie de laisser tout ça derriére moi...Je suis sereine, aussi paradoxal que ce la puisse paraître.
Vraiment calmée, apaisée, légére.

Est-on obligé de passer par le pire pour se délecter du bonheur?
Je ne sais pas.
Je ne sais plus.


undefined

Je me suis remise au dessin, bonheur de replonger dans mes premières amours, l'art plastique...
et puis mes cours, dans lesquels je m'investis à fond.
  Je m'y accroche, c'est peut être l'un des seuls traits d'union qui me lie à la réalité, le monde ordinaire, dehors. Mais honnêtement ça va, sans mentir. C'est ça le pire; se casser la gueule alors que tout va pour le mieux...
Un passage comme ça...on n'a qu'à dire ça hein?

Aller de l'avant, rêver . Avancer. Foncer. Dégager  de là et m'envoler. Découvrir...hmmm

Envie de fruits rouges :)

Merci à tous pour vos petits mots. Je regrette de ne pas avoir le temps de passer sur chacune de vos bulles pour y déposer quelques pensées réconfortantes. Je suis touchée. Je n'en reviens pas d'avoir de la visite, ça me fait toujours drole quand je vois les stat's.


Un jour j'écrirai la vie, quand j'en aurai fini avec la survie...

Pensées. Sincéres.

Aller de l'avant. Avancer. Foncer. Dégager  de là et m'envoler. Découvrir.

jnj
Partager cet article
Repost0

commentaires

Le cabanon 31/08/2008 13:06

Et j'ai la meme chose au deux bras , et sous des bandages se cachait des points de sutures.

l'hystérique 17/02/2008 18:38

Tout le plaisir est pour moi... Je serai là tant que tu en auras besoin. je t'envoie pleins de gros bisous

l'hystérique 16/02/2008 20:31

J'espère que tu tiens le coup,  tu n'es pas seule, on est beaucoup à penser à toi. Repose toi, profites du soleil si soleil il y a et laisse toi aller, décroche, respire... Tout ira bien maintenant. Je t'embrasse très fort.

[AnO]rchiDeA 17/02/2008 17:36

Merci à toi, Aujourd'hui il a fait beau et j'ai pu me balader, ça m'a fait du bien de prendre l'air, tranquille. Sans compter mes pas ni chronométrer le temps que j'ai mis pour faire autant de Km. Non, là c'était peinard, j'en ai plein les poumons et c'est tellement bon!

orphee 16/02/2008 19:23

Des commentaires si réconfortants... et si vraisAccroches toi à ce petit bout de vie, à cet apaisement, oui peut être devais tu passer par là pour avancer...Des photos si belles, si parlantes...Continues de témoigner, de parler, d'écrire, de partager...Merci pour tes passages, tes messages et pour le reste!

[AnO]rchiDeA 17/02/2008 17:34

Je te remeric eà mpon tour Orphée, souvent une pensée vers toi, parcequ'en connaissance de cause, je me dis merde. Ne te gâche pas ma belle, surtout pas...

Jef (20six) 16/02/2008 00:07

je viens de découvrir ici à l'instant  ; et dès la première  lecture, very digne respect

[AnO]rchiDeA 17/02/2008 17:32

Merci Jef

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier