Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 15:27
twiggy_mirror.jpgHé hé j'ai trouvé un réseau non sécurisé^^, je peux vous écrire peinard dans ma chambre.
Bon, la connexion est [très] limitée, mais ça m'a fait tellement plaisir de venir ici et de voir que vous avez pris la peine de me lire.
Hmmm ça fait du bien au coeur. Je me roule dedans.
Je vous remercie beaucoup de continuer à me porter même dans ces moments où la maladie reprend le dessus et que j'en deviens abrutie.
Aujourd'hui bon nombre de RDV sont passés, à ma plus grande joie. J'avoue que ce n'était pas la peine de se rendre malade à ce point , mais je sais pas faire autrement. .On dirait une gamine qui a peur de rater son épreuve, dailleurs c'est exactement ça. Comme si j'allais me faire juger...je sais  qu'ils sont complétement neutres et qu'ils ne sont jamais dans l'affectif, mais n'empêche, chaque nuit j'ai du me faire beaucoup de mal pour freiner les crises de panique.
Ce qui est bien c'est que tout s'est déroulé positivement, qu'ils sont contents de mon évolution même si c'est en dents de scie; je commence à prendre du recul, et à analyser correctement mes comportements, les mentaliser au lieu d'être dans le passage à l'acte [- "moins de: "au secours je pisse le sang venez me chercher"-].
Quelques mauvais rêves,  mais je me fais à l'idée que dans la vie on ne peut pas tout controler, qu'il y a des aléas et des choses que l'on  ne pourra pas changer, même aprés des années de thérapie, soyons francs.

Alors je me dévisage comme ça, en me demandant qui je suis vraiment ...il me semble que si je savais y répondre alors je serai sortie d'affaire.
Puis taire tous ces souvenirs sordides , ceux qui me rappellent combien de fois j'ai pris mon corps pour une marchandise et que  j'ai beaucoup joué au troc contre un peu de poudre accompagnée d'une bonne vodka.
C'est glauque à en mourir et je ne sais pas dépasser cette image écoeurante de ce corps qui me sert d'enveloppe.
A celles qui croient que l'on peut détacher son corps de la tête, c'est utopique.
Aujourd'hui je me regarde avec honte, je ne supporte pas qu'on me touche, ni aucune marque affective, ça me gêne plus qu'autre chose, je ne sais pas quoi en faire. Alors je suis là, toute maladroite, complétement empotée.

Demain mon pére vient au foyer pour un RDV, je suis contente qu'il découvre enfin la structure, j'appréhende un peu plus le  discours de la psy mais je crois que c'est nécessaire.
Lui, il m'a simplement dit qu'il n'avait pas que ça à faire.
Qu'il avait pas le temps de faire la parlote au psy
Qu'il avait prévu d'autres choses bien plus interessantes.
Bon, on verra bien. Et puis c'est le même combat avec ma mére, sauf qu'elle elle est carrément franco, l'autre fois elle m'a fait une scéne en disant que de toutes maniéres elle avait pas envie de venir, et que ça l'emmerdait sévére. Je vous raconte pas la gueule des infirmiers. Aujourd'hui j'en souris mais quand même, la honte...[ma mére est l'une de ces femmes qui ne se font chier avec rien et qui font un scandale si elles ne sont pas contentes lol]
En bref, j'ai toujours l'impression de faire chier le monde, et je crois qu'il va falloir que je l'accepte et d'arrrêter d'être attente. C'est vrai, ça sert à rien de se pourrir avec ça, ça ne changera pas.
Mais ça ne les empêche pas d'etre de supers parents, qui ont toujours été la pour moi et qui me soutiennent depuis le début, chacun à sa façon.
C'est juste qu'on a chacun nos limites.

Je vais mieux, je crois que j'ai grossi mais je n'ai pas eu le cran de regarder les chiffres de cette connasse de balance. Tant pis. Ou tant mieux. J'ai envie d'arrêter de combattre mon corps. Alors je ferme les yeux, un peu. Pour l'instant je le vis assez bien. Même si à mon avis il ne s'agit que de quelques grammes, mais je l'accepte mieux qu'il n'y a quelques temps, ça c'est sur.

C'est parceque j'aurais trop peur d'oublier quelqu'un si je voulais tous vous citer, alors je fais une annonce générale, à ceux et celles qui passent me déposer quelques mots de réconfort, aux plus dicrets aussi, je suis toujours aussi touchée à la lecture de vos commentaires. Toujours surprise de ce nombre grandissant de lecteurs, mon ego est reboostée et bientot j'aurai la grosse tête ^^

Bonne fin de semaine à tous

Partager cet article
Repost0

commentaires

L' Hystérique 07/03/2008 09:46

tu vas y arriver, j'ai confiance en toi. Pleinnnnssssss de gros bisous. si tu veux discuter un peu jte passerai mon msn

Diane 07/03/2008 00:34

Je t'écrirais plus longuement ma douce...mais je voulais juste ce soir, te dire que je pense à toi...Tendres...mission...Prends soin de toiJe t'embrasse

tibouh 05/03/2008 23:13

Dans l'attente de tes nouvelles, positives, je l'espère... je t'envois tout mon soutien et tout le courage du monde!

Calia 05/03/2008 22:08

Je me sens un peu vide face à tous ses mots... alors juste un petit passage marqué pour  te remercier pour tes mots et t'envoyer mes tendres pensées et une grande pincée de courage!

coldoll 04/03/2008 12:16

j'espere revenir lire tes artciles ils m'ont plut l'abiance est aussi parfaitebien à toi

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier