Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 00:38

Hum.Heu.
Han.
Blanc.
Silence.
Moment de solitude: rien.
Néant, vide intersidéral.

Qu'est ce que je pourrais bien raconter? [à part que j'ai perdu 700gr, ça se voit ou pas? Je mérite des claques]
Putain, mais j'ai rien à raconter moi, ça fera12 mois le 28 mars que je suis encerclée par la folie, la mienne, la leur, les médecins, les psys, la balance, les activités "thérapeutiques", les permissions ratées, les pleurs et les peurs, l'espoir et le découragement, la force et la fragilité, le plaisir et le dégout, la légereté trop lourde, l'euphorie triste, associable altruiste, ambitieuse et défaitiste, mais bordel, il ne se passe rien, rien, que dalle!
Je ne fais que ressentir et je n'agis pas, qu'est ce que je peux raconter?
Les hallucinations de mes congénéres? Leurs multiples tentatives de suicide? Les dépressions et les cris? Qu'est ce que je peux raconterde ce que je vis tous les jours bordel?

Je me suis trouvée con.
Je n'ai rien répondu. Parcequ'il ne se passe rien.
J'attends que le temps passe.
La semaine j'attends le week end.
Le week end je regrette la semaine écoulée parceque j'ai perdu mon temps.
Je ne sors pas. Ou si peu. Et encore, je suis même pas capable de le faire seule sinon jte fais une crise de panique d'enfer.

12 mois. Un an. Si j'avais su que je resterais un à l'hosto je l'aurais jamais cru.
J'ai été fascinée par l'anorexie, et comme tout le monde je me suis dis "non j'aime trop manger je pourrais jamais me priver comme ça".
Ben ouais c'est gagné ma grande. T'as touché le gros lot.
J'ai jamais été grosse, OBJECTIVEMENT. Avant je faisais 54 kg pour 1m70, et je n'ai jamais été au delà. [IMC=18.7].[ Aujourd'hui il est entre 13 et 14 ]

Mais ça m'a pris comme une envie de pisser. Je me suis mise au défi de ne manger qu'une fois par jour.
Une pomme par jour.
C'était grisant de tenir. Pendant les cours je comptais les heures de jeûn. Je m'interdisais de dormir aussi.
C'est très con comme challenge, je vous l'accorde. C'était pour voir ce que ça fait, comme ça. Je me suis jamais dit que j'allais faire de régime, c'était juste un défi: savoir combien de temps je savais rester sans manger avant de tomber. Juste un bras de fer perso. Et j'ai tenu.

Et puis aprés j'ai compris d'autres choses. Que finalement ce défi débile était une réponse à un événement de ma vie. Mais tout ça -je veux dire, trouver la source-, c'est bien joli mais c'est pas parcequ'on sait le pourquoi que ça fait avancer le schmilblik.
Alors moi j'ai des réponses mais pas les solutions, c'est un problème.

Enfin bref, j'en reviens à la question du départ," qu'est ce que tu racontes?"
Je suis allée sur Lille pour voir les potes [génial! :D ], et alors je faisais des bonds partout parceque j'étais trop heureuse de les revoir, je les ai harcelés de questions,et j'ai fait la conne, et puis voila qu'on me pose cette putain de question.
Merde, je vous jure ça a été dur. Et durant mes 3/4 d'heures de métro j'ai ressassé. Il ne se passe rien dans ma vie. RIEN. C'est horrible.
Je n'arrête plus d'y penser ça mobsède.
A croire que je cultive le vide.

J'aimerais qu'il envahisse aussi ma tête.
Pour me reposer.
Dormir, arrêter de penser. Et puis ça me donne mal au ventre.
J'ai la dalle, et si je commence à manger je ne saurai plus m'arrêter et je ne veux pas, pas ce soir j'en ai pas le courage, je veux pas, pas la force.

J'éteins.
Il faut que je dorme.
La tête en pagaille.
Anarchie.

shockinganorexia5.jpg



Partager cet article
Repost0

commentaires

Inès 14/03/2008 14:20

Ne rien raconter et tant à la fois.Bien à toi

Ankylosée 13/03/2008 17:49

Je déteste cette phrase aussi. Et le "comment ça va ?" Je n'aime pas non plus me retrouver aux pieds de ces questions. Le vide entre les mains. ALors je comprends.Un message pour rien. Vide lui aussi.Pensées.

orpheeline 11/03/2008 20:46

Bonsoir,C'est la première fois que je me sens si proche de tes mots, Ton texte, ses mots sont si bien choisi, si vrais...C'est une drole de sensation, ce "rien", on se sent fragile, j'ai parfois l'impression de n'être qu'un cerveau, que c'est la seule partie de mon être dans lequel subsiste un semblant de vie...PAr contre à l'inverse de toi, je n'ai pas perdu mais pris lol Mieux vaut en rire...Tu as fait enormement de choses en un an, tu as évolué, tu as compris certaines choses, fait de belles rencontres, appris à mieux apprécier certains petits plaisirs simples...Tu es sur la bonne voie, continues de te battre et les jours ou ça va moins bien, lis tout les commentaires de ces gens qui sont derrière toi, c'est un bain de bonheur...au plaisir de te lire encore ici ou dans ma bulle...

l'hystérique 11/03/2008 19:37

tes articles me rendent tristes mais quen je lis tes com sur mon blog je me dis une chose "cette nana elle déchire tout, on se serait connu en rée, ça aurait été ma meilleure amie". ne perd pas espoir, je serai derrière toi.

Liza 11/03/2008 01:58

Ma puce que j'aime, ma petite orchidée, tes mots me font mal mais ils me font du bien et me rassurent quand tu les déposes avec tant de délicatesse sur lizablues ... Chute libre pour moi mais je pense fort fort à toi . Gros bisous ma puce .Liza

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier