Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 17:30
Je n'ai pas tenu très longtemps.
Mes parents m'ont laissé la garde de mes 4 petites soeurs pour partir dans le sud. J'ai été honorée de la confiance qu'ils m'ont soudainement offerte...La mauvaise langue dira qu'ils n'avaient pas d'autres choix que moi. Mais je préfere voir les choses autrement.
Je ne suis pas sortie depuis samedi. J'ai dû manger deux ou trois fois depuis. Je m'aperçois avec consternation que je ne suis pas capable de me faire un seul repas qui tienne la route, équilibré. Plusieurs fois je me suis retrouvée en pleine nuit devant le frigo, incapable de faire quoi que ce soit alors que mon ventre commençait à faire mal tellement il était creux. J'ai pleuré, pleuré avant de le refermer. Hurlé en silence en claquant la porte sur ce froid qui me frôlait les jambes.
J'ai pleuré parceque j'avais l'impression d'être toute petite devant ce frigo horrifiant, ne sachant même pas ce que je voulais manger. Je me suis rendue compte que tout simplement, je suis incapable de me nourrir correctement lorsque je suis seule. Mes soeurs se démmerdent et il est vrai qu'on a du mal à se capter pour les repas parcequ'elles sont tout le temps fourrées avec leurs copines, et moi avec ma honte.
Le premier soir j'ai dû jouer les vigils parceque ma soeur de 15 ans a ameuté tout le quartier, ça a été écourté lorsque je l'ai vu défoncée; des claques se sont perdues. J'en étais désolée, ce n'était pas mon intention mais ça m'a rappellé trop de mauvais souvenirs pour que je la laisse continuer à tituber.
Le lendemain c'est les yeux pochés que j'ai dû retourner à l'hosto prendre mon stock de médocs pour la semaine. J'ai décidé de les reprendre, enfin  j'ai selectionné ceux qui m'étaient indispensables, comme le potassium, le prozac et quelques anxyos et j'ai laissé de côté ceux qui me ruinaient; pas envie d'être une locque face à mes soeurs bien que je ne sois pas beaucoup plus active. L'infirmiére m'a trouvée fatiguée et m'a répété 15 mille fois que "s'il y avait le moindre problème..." "n'hésitez pas mademoiselle S., n'attendez pas que ça soit irrécupérable". J'ai eu envie de gueuler que j'avais 22 ans et que j'étais capable de garder 4 gamines mais ça aurait été comme pour me conforter moi même, alors je l'ai fermée et j'ai préferé sangloter dans la rue comme une conne, en m'étranglant parceque je deteste craquer en pleine rue et que je me suis traitée d'incapable pendant tout le trajet -qui m'a semblé durer une eternité-.
J'ai honte de me montrer à leurs amis.
C'est nul hein?
Je surveille de loin en restant discrète, déja qu'elles supportent mal le fait que je sois en HP...pas la peine d'en rajouter. Les "bah, ta soeur est anorexique?" je les ai déja entendus et j'ai voulu disparaitre 6 pieds sous terre mille fois.



Anorchidea a 22 ans mais fait 1m70 pour 41.7 kilos tout ronds eux aussi.
Anorchidea préfére parler à la 3° personne pour se laisser croire qu'il ne s'agit pas d'elle.
Anorchidea meurt de honte.



Bien à vous.
Merci pour vos mots...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Marianne 21/04/2008 14:56

ben non c'est pas nul...c'est la souffrance

J. 17/04/2008 20:29

Que dire. Juste, que je pense à toi et que je crois en toi. 

didier 16/04/2008 13:52

anorchidea il ne faut pas avoir honte. simplement comme tu fais toi la grande qui se bat day after day qui a des faiblesses mais aussi des forces meme si ce que tu vis est atroce je t''en supplie n'abandonne pas vis pour ma fille c'est la first fois que je t'en parle et vis aussi pour moi qui a subi dépression ts... et j'en passe today am here j'en suis sorti look at me and forward suis nous nous t'aimons petite soeur didier

[AnO]rchiDeA 16/04/2008 15:06


Merci Didier de prendre le temps de venir me lire, c'est vraiment gentil.
Je n'abandonne pas, c'est juste un peu difficile comme période...et je ne sais plus quoi faire, je crois que je suis fatiguée de tout ça.

Je t'embrasse bien fort, merci de prendre soin de Liza.


Altaïr 16/04/2008 11:35

Tu écris vraiment très bien. Je m'attache aujourd'hui plus à la forme qu'au fond (bien que le fond demeure bouleversant). Nous serions honorés de t'accueillir dans notre équipe :)

[AnO]rchiDeA 16/04/2008 15:09


J'en serais sincérement honorée, merci pour le compliment qui me fait grand plaisir...
Je ne sais pas encore en quoi consiste votre équipe, mais je viens faire un tour dès que je peux.


Liza Peninon 16/04/2008 03:10

On a pensé l'une à l'autre en même temps, on s'est écrit en même temps, on s'en sortira, ma puce, je te le promets, je t'aime fort et je fonds en larmes aussi . Prends bien soin e toi surtout, tu es plus précieuse que tout . Gros gros bisous-tendresse .Liza

[AnO]rchiDeA 16/04/2008 15:15


Oui, on a fait ça en même temps, c'est drôle...
J'avais besoin de venir te voir. Puis je voulais prendre de tes nouvelles.
Te lire me fait beaucoup de bien tu sais, ton combat est utile j'en suis sûre.
Je t'embrasse fort.


*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier