Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 11:10

Désolée de ne pas avoir posté plus tôt, mais j'ai dû ramer pour obtenir une permission...la dernière a été sucrée à cause de mon comportement. Je ne m'étalerai pas là dessus, j'ai joué à la gamine qui veut défier le monde, résultat les analyses sanguines ne sont vraiment pas bonnes, ma tension est basse et bla bla bla. Je le savais, connasse. Mais je ne peux pas m'empêcher de jouer au bras de fer, c'est maladif.
Montrer au monde entier que moi je SAIS contrôler. Genre. Enfin bref.

Sinon j'ai opté pour la filiére des arts plastiques et depuis que j'ai fait ce choix, je me sens plutôt bien, en accord avec l'avenir qui m'attend...et puis je découvre que mon entourage est bien content également. "En toute franchise on te voyait plus dans cette branche..."
Ils me font du bien parceque quoi que je fasse je sais qu'ils me suivront sans jugement. "Tant que tu es heureuse...il est temps de te faire plaisir".

J'ai pleuré.
Comme une gosse.
Mon coeur s'est pincé, j'ai senti cette chaleur qui m'a envahie, douce comme je ne l'avais pas éprouvée depuis longtemps.

La situation s'apaise, les conflits éclatent mais les choses se disent, s'entendent.
C'est violent, cru, parfois très dur. On a commencé la thérapie familiale mercredi dernier.
J'ai cru qu'elle n'aurait jamais eu lieu; la veille les propos ont dérapé.

En voiture avec ma mère, ce sont des "mais si il t'aimait vraiment il t'appellerait plus souvent, s'il t'aimait il viendrait te chercher, et tes problèmes de fric, tu lui a dit tes problèmes de fric? Et qu'est ce qu'il fait? Il fait que dalle, ouvre les yeux putain, ouvre les yeux il en a rien à foutre de ta gueule putain! Il t'a demandé ce que t'allait faire en septembre, il s'interesse? hé ben non!"
Elle n'est pas sortie de la voiture en me déposant. Elle ne voulait pas voir ce connard.
Je me suis efforcée de sortir la tête haute, mais les sanglots ont jailli et la fierté fut perdue dans la seconde. Je lui en ai voulu putain, je me demande ce qu'il se serait passé si on n'avait pas été en voiture. Elle n'a pas le droit de parler de mon père comme ça, pas le droit de me l'enlever, elle ne peut pas le tuer, elle ne peut pas m'empêcher de l'aimer.
Mon pére m'a enveloppé dans ses bras. Il m'a dit quil ne voulait plus jamais la voir. PLus jamais. Puis d'autres mots aussi mais je ne me souviens pas. Je me suis dit que mes parents biologiques ne seront plus jamais ensemble, réunis.

Alors la thérapie familiale...j'ai voulu annuler mais la psy a insisté. J'étais morte de trouille. Nuit blanche. Bras rouges.

Puis ça s'est  passé, la psychiatre (le grand chef^^) les a appellés en insistant pour leur présence, moi je n'avais qu'une boule dans le ventre,complétement crispée à l'idée que mes parents soient obligés de se réunir autour de moi alors qu'ils ne savent plus se blairer. Ils sont venus. Belle preuve d'amour.
La thérapie familiale 'est un truc étrange, on est filmé et tout, et au fond il y a une vitre sans tain où le reste de l'équipe de thérapeutes nous observe.
J'ai eu un peu de mal à m'adapter, angoissée comme jamais, et puis tous ces trucs bizarres, les termes psys...comme si on était des rats de labo.
On est sortis soulagés, tous.
Mon pére m'a quitté sur un "arrête de t'occuper des autres, on est assez grands...mais je t'en prie, mange."
Il ne m'a jamais, jamais jamais dit "mange". Hmm.
J'ai toujours cru qu'il ne voulait pas voir, que cela ne l'interessait pas. Plein de fois j'ai eu envie de lui dire, "mais papas regarde moi, regarde où j'en suis, regarde".
Et là, il a lâché le morceau.
ça m'a fait du bien. C'est con mais je me suis sentie bien. Soutenue, entendue.

Voila un peu le bilan.
Succint, mais je n'ai pas la force décrire d'autres choses un peu moins roses.

Préfere ces nouvelles couleurs.

Je vais essayer de vous répondre à tous, mais ne vous promets rien, je manque de temps :s
Mais il faut que vous sachiez que chacun de vos mots me font beaucoup de bien, me stimulent et m'encouragent.



Il est temps d'y aller. D'arrêter de détruire. Et construire. Et puis aussi, avancer.
Partager cet article
Repost0

commentaires

liza 05/06/2008 23:19

je t'aime ma petite orchidée chérie accroche toi je me bats pour et avec toi je te lacherais jamais je serais toujours la pour toi je t'envoie tout mon amour qui est si grand je te serre tres fort dans mes bras je te caresse et je te fait de gros gros bisous d'amour petite soeur de mon coeur JE TAIME liza

sand 04/06/2008 18:47

que te dire à part well done you... je trouve que tu t en sors plutot pas mal en ce moment (même si c est un bien grand mot), mais je ne sais pas... je ne trouve plus le désespoir dans tes mots, et ça c est wonderfulljte fais dgros bisous la bellecomme ils disent... "the long and winding road..."

[AnO]rchiDeA 06/06/2008 22:26


En plein dans le mille Sand. Le contraire m'aurait étonné en même temps :p
Mes joues creuses sont de plus en plus marquées par des sourires, des vrais.
Et puis tu sais quoi j'en ai tellement ras le Q, que j'ai envie d'avancer coute que coute.
Alors coup de pied au cul, je me bats pour ne pas passer par la sonde et je mens sans cesse..c'est n'est plus un jeu.
Et de l'autre, je peins, je dessine, j'écris beaucoup. Mais surtout je revois mes potes, je reprends contact avec le monde exterieur....Métamorphose timide. Mais là.
J'espére que tu vas.
A travers tes motes je ne sens pas la vie...et je me demande comment tu vas ma belle, en vrai.
Take care.
Jt'embrasse fort


Inès 04/06/2008 16:11

Je repasse encore pour te dire combien ça me réchauffe le coeur de sentir tes yeux portés par mes lignes.Bien à toi

sur le fil 04/06/2008 08:42

ou la... ba on s'est croisé alors à l'Esaat! J'y etais de 2003 à 2006! C'est àla foi troublant et comique cette histoire!J'ai fait une mise à niveau et un BTS Design d'espace. MAis pourquoi tu n'as pas continuer la dedans? ca ne te plaisait plus? tu ne trouvais pas de travail? En tout cas je pense que c'est un univers qui nous correspond, ca nous permet de nous exprimer autrement... ca fait voyager l'esprit...Pour saint vincent... tu vas renconter le docteur dodin je suppose. Si c'est le cas tu peux vraiment lui faire confince , c'est je pense le seul que j'ai rencontrer qui comprend le problème mais a notre niveau... comment dire ca? tu peux lui parler sans honte, parcequ'il comprend que derriere ce que l'on fait il y a une detresse immense. Je te souhaite bon courage. GRos bisous

[AnO]rchiDeA 06/06/2008 17:57


Merci pour ces mots. Je vais effectivement le rencontrer et je suis morte de trouille. Pour toutes un tas de raisons infondées et stériles, genre je vais à
l'abattoir. On verra bien ce que ça donne et j'ai peur d'essuyer un refus. J'y mets tout mon espoir, comme si c'était ma derniére chance, parceque là je fatigue réellement.
Pour l'Esaat, j'ai eu mon BTS, et puis j'ai fait une année d'arts plastiques à Lille 3, puis en psycho toujours à Lille 3. Mais j'ai dégringolé vite fait bien fait...j'ai eu le temps de passer mon
premier semestre.
Mais à a rentrée je veux regagner les bancs de la fac, je veux revoir mes doigts plein de peinture, entendre le crissement du papier sous les mines graphite...
Arrêter de vomir mes tripes dans la cuvette, et le faire dans un projet constructif. Si au lieu de vomir j'explosais mes tubes de peinture ce serait autrement plus jouissif.
Sinon, incroyable on s'est peut être croisées, c'est drôle comme le monde est petit. Tu fais quoi aujourd'hui? T'en es-tu sortie?...
A bientot


didier 03/06/2008 23:57

bonsoir anorchidea je t'envoie ce post parceque je m'ennuie de ne plus avoir de tes nouvelles je m'ennuie de ne pas savoir comment tu vas ce que tu ressens je m'ennuie de toi tout simplement je donnerais tant pour avoir un petit mot de toi tu sais je te soutiens toujours je pense toujours a toi little girl gros bisous ton ami didier

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier