Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 11:17

Un film de Richard Kelly, avec Jake Gyllenhaal, Jena Malone, Drew Barrymore, Noah Wyle et Patrick Swayze

SYNOPSIS :


Donnie Darko est un adolescent presque comme les autres. Son intelligence et son imagination en font une personnalité complexe. Il a pour ami Frank, une créature que lui seul peut voir et entendre. Lorsque, par miracle, Donnie échappe à la mort, Frank lui propose un étrange marché. La fin du monde approche et Donnie doit accomplir sa destinée…
Dans la petite ville tranquille, des événements bizarres surviennent : le collège est mis à sac et une espèce de gourou new age, Jim Cunningham, est chargé de ramener les élèves sur la bonne voie.
Donnie sait que derrière tout cela se cachent d'inavouables secrets. Frank l'aidera à les mettre à jour, semant le trouble dans la communauté. L'évolution du jeune garçon déroute et inquiète sa famille, sa psy, ses amis et surtout sa copine Gretchen…
Avec l'aide de son professeur de physique, Donnie découvre que rien de ce qui se passe n'est dû au hasard. Malgré ses efforts, la survie de ses proches et du monde est menacée. Lui seul peut agir, mais il doit faire vite. Frank le lui a dit…


L'AVIS DE LA REDACTION :

Donnie Darko, adolescent tourmenté par ses pulsions fait la rencontre d'un lapin géant : Franck qui lui donne un décompte de la fin du monde. Ce lapin rappelle le lapin blanc d'Alice au pays des merveilles, courant après le temps. La temporalité du film établie : 28 jours et des minutes et des secondes… peu importe! Chaque nuit, le jeune garçon se sent investi d'une mission salvatrice : inonder son école, brûler des maisons, condamner des prêcheurs de fausse vertu un peu exagérée. Le film se prélasse sur des images à la plastique travaillée, mais le sujet du voyage à travers l'espace-temps n'est guère convaincant et donne une sensation d'ébauche. L'action insiste sur l'échéance de l'apocalypse et on ne parvient toujours pas à cerner dans quel vortex on se trouve. On peut trouver les tubes sortant des corps anticipant sur la destinée, assez poétique…
Donnie Darko ressemble à un piège visuel, une sorte de simulacre. Le film fait souvent appel à de nombreuses images spéculaires, mettant en abyme le récit, et faisant des références au cinéma fantastique avec EVIL DEAD; RETOUR DANS LE FUTUR... Les pouvoirs de Donnie Darko ne sont pas sans rappeler également CARRIE de Brian De Palma.
Dans Donnie Darko, le récit ne semble s'intéresser qu'à lui-même, on reste complètement indifférent à la thématique spacio/temporelle et le film s' attache plus à installer une atmosphère fantastique qu'à sonder un traitement innovateur du genre.

Sophie Giacomin

Au début, ça m'a fait plutôt sourire, franchement, ce lapin géant, ça tient de l'incongru, du loufoque, mais finalement , l'ambiance étrange du film nous fait vite oublier ça, ça en devient paradoxal; il y a un lapin de 2m de haut dans le film, et il réussit qd même à nous plonger dans une ambiance à la limite de l'angoisse, des scénesentrecoupées avec d'autres, un montage précis, ça m'a beaucoup plu.

Et quitte à passer pour une groupie, rien à foutre, Jake Gyllenhaal franchement...rien à dire! ;)

Partager cet article
Repost0

commentaires

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier