Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 21:47
Voilà mes parents sont partis ce matin, vers 4h, en vacances.
J'ai agité mes mains de toutes mes forces, sentant la solitude m'envahir lorsque la
voiture s'est éloignée, ne devenant qu'un minuscule point à l'horizon.
J'ai retenu mes larmes, serré les dents et suis rentrée chez moi. Je suis en permission ce week end.
Hier j'ai pu voir mes amis sur Lille, et organiser un barbecue Dimanche...je suis ravie, tout en ayant un peu peur de ne pas savoir faire, mais c'est un bon challenge. J'ai envie de re-sortir, de revoir *eux*, de profiter, de passer des vacances sans embûche.

Je vais tenter de manger normalement ce soir, mais je viens de me peser et n'aurais peut être pas du. Parceque le résultat...est en baisse. Et que mes yeux continuent de pétiller devant ces chiffres alors que mon coeur me tambourine la poitrine en hurlant que ça ne va pas aller. Donc, je vais faire un effort et ingurgiter des protéines, des féculents peut être...mais faut pas pousser non plus.
La soirée s'anonce douce, j'ai decidé de dormir à la belle étoile, fumant doucement à la recherche de constellations éclairant la nuit. La dernière fut blanche, angoissée par le départ de mes parents. Je m'applique à organiser mon temps de manière à ne pas
laisser de blanc, pas de place pour le vague à l'âme et autres. Non, ce soir c'est plateau télé, tranquille, le chat ronronnant sur mes genoux. Une soirée sans hyper activité, sans stepper, sans face à face avec la cuvette ni rien qui puisse nuire à mes projets.
C'est bon.
Le contrôle reste présent, mais il est différent de celui de la restriction; je tente de ne pas pencher vers mes excès habituels, de sauver la mise pour pouvoir me dire ok, si j'y arrive c'est que je peux me faire confiance.
Tout est calculé, mais pour l'instant je ne peux pas faire autrement.
La psy m'a repeté que j'étais une personne à risques/borderline , j'en ai conscience.
Je sais que même si je sors du foyer,  le suivi devra être maintenu, pour le bien de tous.
Je ne conteste pas, ils ont raison.

La nuit tombe, l'air est délicieusement frais, c'est bon. Je savoure...
Partager cet article
Repost0

commentaires

didier 07/08/2008 11:19

bienvenue chez utopia je suis fier de te compter parmi nous je te fait un gros bisous et te souhaite la meilleure journée possible liza va te répondre pour les deux autres communautés   didier

didier 06/08/2008 23:44

elle arrive liza ta liza je l'ai convaincue attend ma puce cela va te réconforter gros bisous didier

sand 05/08/2008 11:30

... les traces sur tes bras ... rien à direça me fait juste mal de voir ça

Matt. 04/08/2008 00:03

Ca fait plaisir ce que tu écris vraiment. Ta façon d'écrire a changé d'ailleurs. On te sent, plus déterminée, mais aussi plus lucide sur toi même. Et je pense que c'est comme ça que ça ira mieux.Et je suis content de t'avoir pu redonner le sourire, j'espère que ça se reproduira ;].

Ankylosée 03/08/2008 12:37

J'espère que la soirée se sera bien passé et qu'à cette heure-ci tu profites de tes amis, sans stress excessif.BisesEt bravo ! Vraiment.

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier