Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 19:52
Je ne m'attendais pas à avoir tous ces mots de vôtre part, c'est...
Ca fait du bien, une douce caresse sur ma carcasse. J'ai eu peur, ces derniers temps de vous lasser avec mes lamentations parfois infondées, incongrues et invraisemblables. J'ai eu un peu peur de vous perdre, pour être franche.
Je n'ai pas tellement le temps de m'étaler et d'en dire plus, mais ces derniers jours ont été éprouvants, effrayants aussi. Mon contrat au foyer est remis en compte, car ils ne peuvent plus me gérer...Je n'ai jamais eu autant envie de guérir, et pourtant...le chemin est tortueux.

Merci, merci, merci. Quite à faire du zèle, rien à battre. J'ai besoin de vous, de vos mots, de vos encouragements, de votre compréhension, de venir écrire ici. Je n'ai jamais reçu de commentaire désobligeant et ça me touche beaucoup :]

Bien à vous...

A.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Salomé 21/11/2008 22:23

Waouh ce que tu dis me touche beaucoup !

Diane 30/09/2008 15:12

Tu as besoin de nous,  comme j'ai besoin de toi, je crois...Et tes larmes ne sont jamais usures, elles sont lames, l'âme...parfois si souvent parral(aile)

Liza Peninon 30/09/2008 03:07

Je suis toujours là aussi ... on t'oublie pas ... E. Accroche-toi, moi je morfle grave depuis des mois . Sorry for this silence . J'oublie jamais . Bisous forts . De nous deux . Bien à toi .Liza

Ankylosée 29/09/2008 00:14

N'oublie pas que c'est pour toi que tu dois te battre, pas pour les autres, pas pour récolter des louanges ou des égards particuliers. Pour toi. Les gens sont là, oui. Mais tu vis ce calvaire, pas eux, ou en tout cas pas à ta place, pas dans ton corps et dans ta tête. C'est à toi que tu dois prouver que tu peux t'en sortir, pas aux autres. Car c'est toi qui doit vivre pour toi.Pensées accompagnatrices.

orphee 28/09/2008 18:41

Douce orchidée,Bien sûr que l'on ne t'oublie pas, bien sûr que l'on ne se lasse pas...On est làOn pense à toiOn te soutientGarde le capReste avec nous, près de nous...Miss You, and TaKe CaRe

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier