Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 11:07
Je me répéte mais tanpis, juste pour vous dire que vos mots me font toujours autant de bien. Je sais pas, c'est comme "porteur".

Aujourd'hui c'est mon jour de repos et j'en ai profité pour venir voir mon papa qui se débat lui aussi dans une affaire d'adultére, premier interessé, premier sali, mais à mon grand desespoir encore amoureux. M'énérve de le voir se faire maltraiter comme ça. Mais bon. Sert à rien d'envenimer la situation...
Il fait super beau ici dans le Nord, je vais en profiter pour aller faire un footing tranquille, voire une marche s'il le faut.

Lisanka, tu parles du regard des autres, et j'approuve vraiment; ce qui est drôle c'est que je 'navais jamais ressenti "ça" a ce point...
J'ai déja travaillé auparavant mais, enfine je sais aps c'était pas pareil. Làa, ils sont vraiment focalisés par ça, mon apparence, mes mains bleues alors qu'il créve de chaud, ma consommation excessive de tabac ou de café, etc. Il y en a encore, parceque maintenant, tout parait suspect, jusqu'à l'aller retour aux chiottes.
Le terme "étiquette" est tout à fait approprié, comme tu le dis. Je sais que je ne fais rien pour démentir toutes ces messes basses, mais pourquoi je devrais le faire? Finiront par se lasser. Ce qui est horrible dans ce boulot, c'est qu'ils se font tellement chier que ça finit par les atteindre, et le moindre truc prend des proportions énormes; ils se bouffent la gueule pour pas grand chose, et alors s'ils trouvent un nouveau sujet de discussion (genre moi, juste un exemple) ça prend des plombes, le temps de décortiquer le truc à fond mdr.

Il y a pourtant un truc qui me travaille, c'est que j'ai pas l'impression que ça joue en ma faveur cette Image, j'ai plutot l'impression que plus on me dit des phrases du genre "j'ai l'impression que ton cou rétrécit encore chaque jour", ou "encore un peu et tu disparais complétement", pire c'est. Au lieu de me faire réagir cela m'enfonce plus qu'autre chose, malgrés moi. Je n'ai qu'une envie, c'est de maigrir encore, rien que pour voir les réactions, juste par défi, juste par...je sais pas. Vous savez ce sentiment qui vous porte à l'extrême, comme si c'était une épreuve de force, un truc ou on doit AB-SO-LU-MENT montrer à tout le monde qu'on est encore là, et en plus, au mieux de la forme malgrés tout. Ridicule quand même, soit dit en passant...parfois ça me fait rire toute seule, parceque franchement des fois c'est trop, trop, c'est carrément débile même comme comportement. Surtout que les autres en ont rien à foutre.

Je sais, bien évidemment, que c'est une pensée à éliminer. Je sais que c'est l'un des travers de l'anorexie (parmis tous les autres), je constate aussi qu'il est difficile de l'éviter complétement.
Bref.

Sinon j'ai pris la décision d'aller fréquemment d'aller au marché pour tenter de diversifier mes fruits et légumes, qui se résumaient au concombre, aux courgettes, et aux pommes. Beaucoup d'asperges aussi.Bouillons de légumes lorsque j'ai pas la possibilité d'avaler quoi que ce soit et que je  m'oblige. Pas trés diversifié tout ça...lol, et puis je me dis que le marché c'est plein de couleurs agréables, des trucs auxquels on avait meme pas pensé, des saveurs différentes, ça me parait pas mal.
Et avoir un contact avec les vendeurs, ces gens qui te vendent leurs propres produits avec leurs mains tannées et noircies pas la Terre, ça change des stands insipides de la premiére grande surface venue...Y a pas photo.
Je m'intéresse également à chaque légume, à savoir ses propriétés, ce qu'il apporte au corps, au lieu de ne regarder que la valeur calorique. Et je vous jure que ça change tout, c'est pas la même démarche...et c'est con, je fais ça depuis que je suis rentrée, une semaine, et je me sens bien dans mon corps.
Enfin je veux dire, là, pour le coup j'ai l'impression d'être vraiment saine. C'est bizarre.Mais si bon.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Diane 06/05/2006 17:27

Une sage décision, diversifier peut éventuellement aider à aimer, à prendre plaisir dans le simple acte de manger. Les marchés aux mille couleurs sont ceux de mon enfance et je culpabilise de ne plus arriver à y rester de longues heures comme il y a dix ans.
La situation que tu décris au sujet du regard des autres je la connais si bien...je partage la même au moment exact où je t'écris. Ces derniers temps, les commentaires se font plus aigus, plus viscieux presque durs.  Ils n'aident pas. Au contraire. Ils enfoncent dans le trouble en provoquant soit un fort sentiment haineux et revenchard soit une jouissance malsaine. La pire des choses et la meilleure en même temps, je crois, c'est voir dans les yeux de ceux que l'on aime une peur avalée mais visible de nous perdre à chaque instant....
Douces pensées ma belle
Je t'embrasse bien fort

pauline 05/05/2006 17:10

moi c'est pareil, plus on me fais des remarques sur mon physique qui devien lilipucien, plus ca m'enfonce et pourtant c pas ce qui veulent..pfffCourage ma jolie..Pauline..^^

Lisanka 05/05/2006 15:43

Je comprends quand tu dis que ça t'enfonce plus qu'autre chose, ce genre de remarques. Ca me faisait pareil, ça me galvanisait et me valorisait, plutôt que de me faire réfléchir. Essaie d'ignorer ce genre de remarques et de suivre ton petit bonhomne de chemin!
Bisous tout doux et bon marché alors!
Lisanka
 

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier