Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 14:20
Je vais mieux et vous remercie vivement de votre soutien...
Touchée, fort.
J'ai repris le boulot, le coeur au bout des doigts. Dessine, encore. 
Ils n'étaient pas très positifs à l'hopital. J'ai eu un peu mal, au fond. Là où je range mon âme. 

Je suis partie de là un peu sonnée. 

Pas des mots que j'aime entendre.
Même si j'essaie d'en tenir compte.

En tous les cas, j'aime ce que je fais. Et ça, c'est précieux.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA - dans [AnO]rcHideA's life
commenter cet article

commentaires

Juju 29/04/2010 10:18



Tu es pleine de courage ma douce, je sais pas comment te dire, mais je repense à ce commentaire sur ton avant dernier article, tu sais celui qui disait que vraisemblablement, tu te "complaisais
dans le malheur, que tu devais arreter de vénérer ta silhouette maigrichonne" et je sais plus trop quoi... mais bon sang ca m'a foutue en rage, si tu savais!!!!! je suis en train de relier ton
blog et c'est n'importe quoi!!! comment peut on te dire des choses pareilles!!!! tu te bats, tu as la gniaque Eugénie, même si c'est dur comme c'est pas permis, tu laches jamais, t'es toujours là
à essayer et essayer encore....et je t'admire tellement!!!


quand tu écris sur ce qui te fait mal, c'est pas du tout pour te complaire, au contraire tu essaies de lacher les vannes, de faire sortir le pus, le mauvais qui te bouffent pour que ca ne te
colle plus aux basques, pour que tu t'en défasses.... pour que tu puisses vivre sans tout ca et si tu savais comme je te comprends!!! c'est la même chose pour moi, je me suis jamais roulée dans
le malheur en me disant genre "wahou comme je suis noire, comme elle est dégueue ma vie!!!" c'est pas ca du tout, non. je crois que quelquefois on ne sait pas comment se débarrasser de toute
cette merde, alors on crie, on vomis nos douleurs pour ne plus se les trimballer, alors tu vois, moi je pense que tes écrits (géniaux entre nous soit dit ^^.), peuvent résonner comme des appels
au secours parfois, comme une volonté de se décharger de la douleur, de la haine, de l'incompréhension même qui nous habitent, mais de là à dire qu'il s'agit de complaisance envers soi, alors là
non, NON, foutrement non, je suis pas d'accord.


Bien sûr que tu n'attends pas d'oscar virtuel, non, tu attends juste peut être d'avoir un peu moins mal et ca putain, c'est plus que légitime et c'est tout à ton honneur, moi je dis.


T'es une battante ma douce, je pense fort fort fort à toi et puis tu es magnifique ne l'oublie pas ^^. huhu!



[AnO]rchiDeA 30/04/2010 17:47



Oh JUJu...


C'est ce commentaire qui m'a mise en vrac. Et cette cquestion, tu sais, celle de la complaisance, je me la suis tellement posée...


Ensuite je me suis dit que c'était peut être légitime de penser ça, en fait j'en sais rien. Et puis aprés ça été, mais bordel, je réponds ou...putain j'ai pas à me justifier. J'ai de compte à
rendre à personne, merde. Mais j'ai quand même envie de répondre. Intelligemment si j'y arrive. Parce que peut être que beaucoup de gens le pensent et n'osent pas le dire? Jsais pas. J'avais pas
envie que ce blog prenne tournure genre mur des lamentations, d'ailleurs il me semble que je l'écris à un moment. Parce que ma vie n'est pas QUE ça; et heureusement, lol. Mais quand on écrit il y
a ce truc qui prend le dessus et oui, on lâche les vannes. On s'autorise enfin à dire. Juste à dire. et je n'attends rien. Pas de "ooh ma ptite chérie". D'ailleurs c'est pas ce que j'ai. Et j'en
veux pas. Enfin bref. 


Masi tu vois, les commentaires de ma mère ont fini par rejoindre ce commentaire et... c'était bizarre.


Tout d'un coup je me suis remise en question, tu vois finalement ça t'atteint quand même ce genre de trucs, on pense que ça n'a pas d'importance mais c'est faux. Mais quand je fais le bilan,
déja, il y a AUSSI du positif par ici, et ensuite, moi je sais que je me bats. Et c'est tout ce qui compte.


Merci JUJU, comme ça me fait plaisir putain.


Jte jure.


Et puis ça faisait tellement longtemps que je ne t'avais plus "croisée" lol ça fait du bien. Je te remercie bella. Vraiment je veux dire.



desastre-corporel 06/03/2009 22:41

tu aime ce que tu fais, tu deviendras petit a petit fière de toi et tu finira par t'aimer enfin. Je regrette de ne pas pouvoir venir plus régulièrement en ce moment. Mais je pense à toi et te soutiens toujours. :)take care

Sid 06/03/2009 22:08

Tant que tu ne te laisses pas mourir, que tu re-découvres les joies de la vie du crayonnage... C'est plaisant à lire. Tiens le coup, petit à petit, tu arriveras à combattre l'anorexie. En attendant, c'est ces joies de la vie qui te permettront d'y parvenir. So take care. Je pense fort à toi même si je me fais discrête ces derniers temps. Courage ma belle et continuer de vibrer pour les zarza !Enormes pouik sur ta truffe.

Didier 06/03/2009 20:33

Désolé an je suis dans le vent   oups toi aussi courage petite soeur     lots of kisses     Didier

viefragile 06/03/2009 19:01

Comme une envie de t'embrasser, te serrer dans lmes bras, et te dire que tout ira bien.Le chemin est long, ca fait mal, ça laisse des traces... Mais m'a-t-on dit aujourd'hui, il faut avoir confiance en la vie, plus exactement, il faut apprendre à lui faire confiance.Alors bien sûr on oublie pas le passé, mais il faut aller de l'avant, et aller vers la vie, vers ce que l'on mérite, vers ceux pourquoi on est fait.Fais toi confiance, tu peux accomplir de grandes choses à coup de petits choses.Fais confiance à ton corps, parceque tu es belle, parceque tu es une jeune femme, et qu'à ton âge, on se construit, on s'établit en tant qu'entité. Tu sors de toi pour aller vers toi.Tu n'as rien à y perdre, tout à y gagner.Aies confiance en toi, pour une fois.Je t'embrasse.Je pense à toi. 

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier