Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 09:15
Des cris des pleurs. Des portes qui claquent des claques qui se perdent. Encore des pleurs. Sans pouvoir s'arrêter.Libération. Soupir.  Respirer calmement, se ressaisir, ne pas penser aux centaines de cachets dissimulés sous mon lit.
Et puis la paix, silence, calme. Je m'enroule dans la couette, secouée par les derniers sanglots. Rumine les mots qu'on se balance à la gueule, des mots qu'on ne pense pas, des mots qui assassinent, cinglants et violents. 
Ces derniers jours j'ai eu envie de crever une bonne trentaine de fois. Mais victoire, je suis encore là. Parmi les vivants.
Je compte les heures avant mon départ de l'hôpital. Le 20 mai. Je m'enfuis toute la journée pour ne pas errer au milieu des autres patients, ça me rend folle de les voir tous comme ça, rongés par la folie. Je n'ai plus ma place ici et trouve ce endroit profondément malsain, ce dont je ne me rendais pas compte auparavant...j'étais comme
eux. C'est étrange de penser à ça.  Pas que je sois "normale" ou "guérie" mais j'ai plus de recul à présent. Plus de détachement aussi. Je fais un rejet complet de ce truc, de cette structure et de la maladie, des psys, des infirmiers et es médecins. Overdose. Sur les nerfs, en permanence. Agressive, impatiente, sur la défensive, tout le temps. C'est fatiguant. Et puis quand la pression retombe, ce sont les larmes qui s'emparent de moi, la culpabilité, la colère de perdre le contrôle de moi même, mais je suis à bout. Crevée, épuisée.Je ne me suis jamais sentie comme ça, au point limite. Jamais. Je trouve ces derniers jours extrêmement difficiles.
Et puis il y a le boulot, les stages... J'ai eu plusieurs propositions, petite fierté :) Maintenant il faut choisir; moi qui n'avait rien, voila que tout d'un coup j'ai toutes ces opportunités... Petite bouée au milieu de la mer. Je m'y accroche de toute mes forces, garde ces projets dans un coin de ma tête quand tout est chaos. Je me dis, que j'ai entre les mains ma vie et que je peux la modeler comme je veux. Comme JE veux. A mon gré. Aujourd'hui je peux penser à demain avec le sourire, je peux me dire que j'ai un avenir,que le futur est possible. Mes 3 derniers stages ont été concluants, et dans les 3 boîtes...j'ai eu des propositions. Alors, c'est que mon boulot plaît. Que je ne suis pas une grosse merde insipide. Ouvrir les yeux, être un peu plus objective, plus humble. J'existe enfin.






Ps: Lampou je t'ai répondu sur l'article "remember".

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA - dans Don't worry life is easy
commenter cet article

commentaires

jj 29/05/2009 21:12

Tu abandonnes ton blog ? Si oui, nouvelle étape de vie, c'est bien !Je te souhaite plein succès et bonheurs ! 

Liza+Peninon 29/05/2009 05:22

Merci de tout mon coeur ma puce chérie, ça m'a bouleversée ce que tu m'as écrit . J'aimerais tant, moi aussi, sentir tes bras pour que je n'aie plus mal, plus peur, je te croirais . J'ai tant de mal à me sentir vivante, mon E., Je sais plus où j'en suis, pardon pour le retard, j'ai sombré grave . Une petite étincelle ... oui, mais je la vois plus, je suis plombée, en rage, découragée, usée ... oui . C'est pas plus dire pour moi que pour toi, mais j'ai morflé toute ma vie, j'ai perdu mon dernier soleil, je ne l'accepterai jamais ... mes anges d'Amour ne voudraient pas que je pleure, mais ils me manquent trop, j'ai trop mal, c'est atroce . Moi aussi j'ai hurlé ............... Larmes et frissons, moi aussi . Tu as déjà assez de ta souffrance à porter, ma puce, prends soin de toi, je t'en prie . Je supporte pas non plus que d'autres vivent la même chose, putain c'est trop insoutenable . C'est violent en écho de mon côté aussi . Si, tu as les mots . Tu sais, tu sais comme ça bousille et comme on se tord de douleur la nuit, recroquevillées . E. j'arrive plus à me relever, putain, je voudrais tant te dire ... Mais plus la force de me battre . Alors je me débats . Pour toi . Gros bisous .ta Liza

Liza+Peninon 26/05/2009 17:17

Je pleure ...

Ankylosée 22/05/2009 21:17

Tu dois être dehors, enfin ;) take care suite.

Ankylosée 22/05/2009 21:17

Tu dois être dehors, enfin ;) take care suite.

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier