Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 10:52

Aujourd'hui je ne travaille pas.

 

Hier je me couche en  me disant hmmm...dormir...pitetre aller a la mer pour y voir mes grands parents tranquille.

Je m'endors sur de belles ondes.

J'ai mis les piXies en marche, et je jubile. Je trouve pas le sommeil mais c'est pas grave.

4h, je ne dors pas.

En fait j'ai faiM.

Toute la journée quand je bosse, je dépense amplement les calories de la salade avalée au lance pierre le midi.

Le soir je suis fatiguée, et souvent j'"oublie" plus ou moins de manger, je n'ai pas faim, je suis juste épuisée.

Mais là, 4h, pas moyen de dormir pour tromper l'ennemi.

["Une pomme et c'est tout."]

La réalité est toujours loin de  ce que l'on éspére, toujours.

Au réveil, de ce que n'appellerai pas une vraie nuit mais plutot quelques instants de répits volés, je ne garderai que les yeux rougis et gonflés de cette escale frigo.

°[Tout du moins, j'éspére que ce sera la seule trace en moi.]°

Partager cet article
Repost0

commentaires

sand 24/07/2006 14:35

les crises nocturnes, peut-être bien les pires, mais aussi les moins traumatisantes, dans l'obscurité on se voit moins agir, on se dégoûte un peu moins.... ou alors ça peut être la déception face à ce moment de faiblesse après tout une journée de "sagesse"
ne t'inquiètes pas, je pense qu'il n'en restera rien
en revanche, sans vouloir te bassiner avec tous les conseils inutiles en mode "nutritionniste" que l'on peut nous asséner à longueur de journée, je pense qu'il est inévitable que tu crises avec si peu de nourriture dans l'organisme. une salade ça n'est clairement pas assez pour tenir, et encore ça va on est en été...
bon la belle, j'espère que le moral tient quand même le coup,
gros bisous

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier