Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 07:39

 

Lorsqu'on a l'habitude d'être en équilibre sur un fil,on finit toujours par regarder en bas malgrés soi...

Aujourd'hui je n'ai pas le coeur à aller travailler,pas la force, pas l'envie non plus.

je suis épuisée, crevée, j'ai le dos en compote et mal aux fesses terrible! Je suis parfois assise deux heures d'affilée lorsque je fais du prêt et c'est l'enfer, pas que les chaises soient spécalement dures mes peut etre que mes fesses sont spécialement petites ^^ (m'énérve ça!pas le fait qu'elles soient petites,le fait que ça soit handicapant)

Bref.

Mes parents et mes soeurs s'en vont aujourd'hui en vacances et ce soir je rentrerai seule. En temps normal j'habite seule, mais cela fait maintenant un mois que j'habitais en famille pour éviter de payer mon loyer, et puis c'était sympa de "faire comme avant".

Ce soir je suis seule dans une grande maison vide, et j'avoue, oui ça me fait peur. Pas maintenant. Pas le moment...Fais chier, ça me stresse à l'avance.UN mois complet toute seule dans cette barraque.

J'ai eu quelques heures de précieuses recommandations hier, face à une Maman stressée et un beau-pére lassé de mes extravagances, mais "là" quand même. "N'attends pas que les poubelles soient pleines pour les mettre sur la rue  tu vas pas savoir sinon..." , je sais merci.

Bref, pendue par un pied à mon fil, j'éspére y reprendre mes appuis prochainement.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

cadiche 30/07/2006 09:19

salut a toi merci pour tes comm j'ai bcp appreciée mercipar contre je ne suis pas anorexique mais tres anxieuseje te souhaite bcp de forces pour passer audessus de ta maladie et en ayant le sourire ca marchera oui ca va les com st biens arrivés moi aussi je ne sui pas douée

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier