Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 20:46

En général, quand une journée commence comme elle a commencé ce matin, cela va crescendo.

Au boulot, trois de mes quatre collégues sont partis. Trois sympas, chaleureux, accueillants, simples. Qui m'ont appris le métier sans jugements, et avec qui j'ai partagé des fous rires mémorables. Alors je me retrouve avec elle, 43 ans(elle leclame haut et fort, parceque montrer que l'on fait  jeune [c'est subjectif] est important), fascinée par les régimes, les potins et les parisiens (les nordistes ne sont que des cul terreux sans ambitions, et de surcroit crétins).

Donc, fascinée par les régimes, elle me fait l'inventaire de ses repas. Elle ne déjeune pas, mange peu à midi mais s'empiffre le soir, typique. Je ne dis rien.

Ce matin elle a fait une heure de marche, je l'en félicite sur un ton qui se veut sympathique (mais si elle savait comme j'en avais rien à foutre), puis elle me dit, "tu sais quoi, ce qui me motive ce sont tes jambes, elles sont magnifiques."

Sur le coup, je me suis sentie flattée, évidemment, ça coule de source.

Elle attend ma réaction, qui ne vient pas. Elle finit donc par rajouter que c'est con, si j'avais plus de formes je ferai des ravages. J'hésite entre la rouer de coup ou lui gueuler que je 'nai aucun mérite, si elle était assez fine, elle l'aurait fermée. Comme les autres, qui n'ont pas osé, par délicatesse. Juste une m'a glissé non sans tendresse, "prends soin de toi ma belle...tu es si jeune" [Sa main posée sur ma clavicule m'a fait du bien, je me suis presque sentie comprise, apaisée, c'était si maternel...]

Je me sens épiée depuis qu'elle est arrivée, c'est invivable. Je lui tourne le dos et je sens son regard peser sur moi.

Regarde mes bras avec autant d'effroi que d'admiration.

Les larmes montent doucement j'ai envie de gueuler, de braire que...je sais pas quoi dailleurs.

Que faut pas se fier à mes airs de fille légére qui mange sagement sa salade à midi, le plus naturellement du monde.

C'est sur, personne ne peut savoir que je m'y force juste pour éviter tout un tas de questions gênantes. Personne ne peut savoir que je m'en passerai volontiers, que tous les midis je prends sur moi pour avaler sans macher trois heures mes trois feuilles de salade, en public. Personne ne peut savoir que je prends sur moi pour garder, et qu'à l'intérieur je me convaincs qu'avec "ça" j'assure ma journée. Personne ne peut savoir que je suis en mode survie et que si j'ingére pas ces quelques calories, je vais pas tenir. Parceque je parais "pleine de vie, ambitieuse, cultivée et gaie en permanence".

[Personne ne peut savoir à quel point , tout le monde s'en doute, je me leurre pas.

Mais, doté d'un minimum de tact, si on est pas trop abruti, on s'aventure pas.]

Le probléme c'est ce petit mot, "paraître".Je ris franchement, c'est vrai, ce ne sont pas des faux sourires de cache-misére. Maintent, pour le reste,je ne suis aps sure qu'en rentrant chez moi le soir, aprés une heure dans un métro qui pue la pisse, et mes heures de sommeils en retard je sois la même.

Je ne me laisse pas aller à faire la victime au boulot. POur moi le boulot c'est le boulot, pas d'état d'âme. ON fait le clown pour resserrer les troupes, faire du travail efficace.

L'autre éspéce de pintade me trouve hyperactive, que j'en fais trop, ben oui, et moi je lui dis pas que si elle reste le cul vissé sur sa chaise toute la journée elle perdra jamais de poids, ni comme ça ni en bouffant que des pizzas, et dailleurs je l'ai jamais jugée ouvertement, éspéce de conne.

Aujourd'hui je me suis assise pour recouvrir des livres et la chaise s'est pétée. [moment de solitude, suée puis éclat de rire [jaune]). Elle se marre et gueule à travers tout que c'est à force de bouffer que des salades et du bouillon, avec sa vieille ironie de merde, jte l'aurais crucifiée sur place si j'avais eu le matos.  (quoiqu'avec mes 4 pieds de chaise, j'aurai ptetre pu, merde j'ai raté l'occaz').

[pix:hommage au boulet qui me fera office de collégue pdt 2 semaines]

Petites phrases assassines, je pourrai la faire taire à coups de pompes, je veux qu'on la fasse taire, éspérant en secret que les autres le feraient à ma place. Mais maintenant je suis toute seule avec elle.

Sur ce, c'est le week end, alors merde , je vais en profiter et oublier cet épisode pour lui redonner la chance de vivre encore un peu, comme à 43 ans elle est encore jeune, elle a surement plein de choses à vivre encore, notmament tirer un coup, parceque la derniére fois  ça doit dater et ça lui ferait pas de mal (évidemment, pas la peine de dire qu'elle Le veut friqué et beau).

Voyez ce qu'elle m'oblige  à écrire, je deviens mesquine et vulgaire, j'ai horreur de ça.

Je m'en vais sur mon stepper la tête haute, et vous embrasse.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

princesstrash 30/07/2006 22:37

je comprend tout a fait l envie de meurtre que tu as du avoir! qu'elle abrutie.. enfin toi tiens le coup, je sais que tu en est tout a fais capable et je pense que tu ne baissera pas les bras. tu es tres forte et j aprecie pcb de te lire

je t'embrasse


-_Princesstrash_-

[AnO]rchiDeA 30/07/2006 22:42

Merci princess trash, contente de te voir ^^
je me dis qu'en meme temps, je rentre énérvée, mais je fais pas ma vie avec elle alors tout va bien dans le meilleur des mondes!lol
Bises

Hush 30/07/2006 19:47

Je te plains... j'ai l'impression que tu bosses avec ma mère :Dralàlà... si on pouvait ne vivre qu'avec des gens qui ont du tact, ça serait bien...bisous

[AnO]rchiDeA 30/07/2006 20:28

Ben oui lol mais en meme temps, elle m'a servie de défouloir jte raconte pas , tu vois, au final elle m'a servie quand même mdr.
Le tact n'est pas donné a tout le monde...Mon pére n'en a pas du tout par exemple.
On apprend à prévoir avant ce qui pourrait sortir de sa bouche pas toujours trés sympathique, mais le tout c'est de le savoir. Au moins c'est franc, ça c'est clair.
bises

cadiche 30/07/2006 18:25

merci encore pour ton com ca me fait plaisir de te lire tu as raison de vouloir aider les gens toi aussi c'est une sorte de therapie en mm temps et je souhaite bcp de courage et de bonheur

[AnO]rchiDeA 30/07/2006 20:29

je ne peux que te retourner le compliment...
[Anorchidea chope un blush]

cadiche 30/07/2006 01:06

ce que j'aime bien hez c'est que malgré cette maladie , tu gardes la force de sourir et d'envoyer les gens bouler via internet , t'as bien raison  et bonne chance à toi

[AnO]rchiDeA 30/07/2006 20:30

lol, j'aimerais pouvoir le faire en direct tu sais...
Mais ça fait du bien quand même, j'avoue. Pour les sourires et l'énérgie, c'est cyclique, en ce moment ça va et j'en profite, j'essaie au maximum de profiter quand meme, parceque j'ai profondément envie de vivre,là, maintenant. Cela peut paraitre paradoxal face à l'anorexie qui prive de beaucoup de choses, maison ne peut pas se laisser bouffer complétemant par "elle", baisser les bras serait fatal.
Bises

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier