Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2006 2 01 /08 /août /2006 12:54

 

Je vous écrit du boulot, je suis peinarde ce midi pendant deux heures...le pied.

J'ai rencontré ma chef ce matin [j'ai travaillé dans la biblio sans jamais l'avoir vue auparavant...^^], et cela s'est bien passé. Elle est passionnée par la peinture et on a pu en dicuter ensemble, ça fait du bien de faire un retour aux sources de temps en temps...

Elle a vu que je m'étais démenée pour faire ce qui était à faire, et que j'avais touché à tout, et ça m'a fait plaisir...Elle aimerait beaucoup me donner un projet à faire, quelquechose dans laquelle je pourrai m'investir, et notament me servir de ma formation initiale, qui est l'art plastique. Tout ça me plait beaucoup...

Sa fille a fait le même école d'art que moi, et elle a aussi trouvé ça difficile; dailleurs d'aprés ce que j'ai compris elle a apparemment mal supporté la chose.

UNe école réputée c'est bien, sauf quand cela castre la créativité, et que la compétition est si présente que...ça dégoute.

rentrer dans un moule en Art, paradoxal et insupportable...C'est une bonne école, avec une bien belle image, quand on y est éléve, v'la autre chose...bref.

J'y ai passé 5 ans mais je regrette rien.

Je m'égare ne sais plus pourquoi j'évoque cet épisode.

Je passe un coup de chiffon sur ces deux derniéres journées qui furent un véritable fiasco, faut dire ce qui est.

Recommencer du bon pied, comme si tout était normal, comme toujours. Comme si la nuit avait tout effacé, comme si d'un jour à l'autre tout avait mué.

Rester sur ces illusions et s'y tenir, en se laissant bercer doucement.

Bonne journée à vous et bon courage aux bosseurs de l'été! ^^

Partager cet article
Repost0

commentaires

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier