Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2006 3 02 /08 /août /2006 21:20
Et l'automate s'en est allée au boulot comme tous les matins.
Ni sentiments ni âme. Un corps, juste. Geste mécaniques, sourires en chaîne. Comme pour montrer que l'on peut être normale malgrés cette apparence inhumaine. Est ce que j'ai l'air autant inhumaine que dans leur regard? Mon miroir me dit tous le jours le contraire, appuyant même sur mes contours avantageux. Dans ma tête. Dans mes putains de yeux qui me mentent, chaque jour un peu plus. Chaque jour un peu plus de vertige, chaque jour un peu plus d'entrain malsain dans les courbatures. POrter des livres par dizaines,des cartons pleins, oui regardez moi tous, regardez la force que j'ai bande d'incapables..;regardez bien comme je suis forte, admirez moi bande de feignasses...Regardez moi pavaner jusqu'à l'épuisement, jusqu'à la mort s'il le faut, je m'engraisse chaque jour d'un peu plus de cette fierté devastatrice, de cette euphorie malqaine qui me parcourt tous les muscles fermes et travaillés chaque jour.
Sauver les apparences.
Avoir envie d'être considérée, juste. Mais démontrer que je suis capable de bien plus. démontrer que je peux tenir des défis insensés, inutiles et débiles. En être fiére. Ridiculement et pathologiquement fiére. Je ne m'emploie même plus à faire bonne figure le midi. Je bois mon bouillon avec dignité, sans mot. Je m'emploie à le savourer avec une certaine jouissance lorsque je regarde leurs assiettes, à elles. empiffrez vous si ça vous chante, moi j'ai choisi d'être majestueuse.
Puis j'ai l'air d'une loque dans toute sa splendeur.
Mes émotions sont parties avec ma graisse, j'ai lutté corps et âme pour la faire dégager, elle qui me dégoutait tant. Il y a toujours des résidus, qui ne dureront pas me souffle une toute petite voix, chaque fois que j'esssaie. Chaque fois que j'essaie de me débarrasser de ce surplus d'orgueil, ce surplus de mal-être, cette douleur qui suinte tout au fond, la blessure béante que j'entretiens chaque jour pour qu'elle ne se referme jamais. Qaund mes yeux se ferment, épuisés, des visions cauchemardesques m'envahissent, j'en profite juste pour ne pas dormir, jamais relâcher, fumer comme un pompier, penser, encore, encore, avec les neurones épuisés, juste centrés sur ce moment de ma vie, pas des plus glorieux. Me convaincre que je ne suis qu'une grosse merde, et en vouloir toujours plus,encore. Me prouver que non, je suis plus forte que mes "détracteurs". Que si mon corps a été baffoué, je serai plus forte. Que si l'on a violé mon corps, mon âme serait toujours intacte. Mais non.
Erreur. L'âme ne peut pas se dissocier du corps petite conne. Fallait y penser avant de te "donner".
Ne jamais relâcher.Jamais. Pas de repos pour toi qui ne le mérites pas, âme impure, si sale...
Se nettoyer tout le temps. Purifie ton corps âme impure.
Lave-le de toute impureté.
Lave le de toi-même, lave le de tout sentiment, se toute émotion, de toute vie.
Oublie toi avec ne pense qu'a cet objectif de pureté que tu ne pourras jamais atteindre...
Idéal, je me suis livrée à toi toute entiére, mais ne suis jamais assez à la hauteur, faudra-t-il que j'en créve?
 
Je ne sais plus. Je ne sais pas si j'ai déja su un jour. Le temps d'y réfléchir me voila perdue.
Heureusement que la nicotine et la caféine sont là. Mes seuls intêrets.
Me suis perdue dans le vide immense que j'ai crée.
Partager cet article
Repost0

commentaires

sand 09/08/2006 18:47

bon, tout d'abord excuse ñoi pour les fautes de frappe ñais ces claviers espagnols st un enfer¡¡¡
tout ce que je viens de lire n'est malheureusement pas tres rejouissant, et je m'em veux un peu de m'etre connecte si tard
je vais te dire quelque chose de simple en theorie, mais si dur a appliquer: ne pretes plus okune attention a cette c********** ki travaille avec toi
a chak remark stupidement blessante, a chake regar un peu tro insistant souviens toi ke personne au monde na le droi de te juger, de tetudier ou de te blesser
ne laisse pas ses mots tatteindre, meprise la, ou tente au moins de feindre lindifference
ces gens la st des fauves, excites par la douleur et le sang des autres. ne lui laisse pas voir la plaie qu'elle remue de ses mots
et essaye de prendre un peu soin de toi s'il te plaît
bon, si je veux avoir le temps decrire un petit article je vais m'arreter la mais je te promets de revenir prendre de tes nouvelles un peu plus vite
 
bizoooooooo la belle

[AnO]rchiDeA 13/08/2006 18:18

Merci ma belle t'es un :0056:
C'est vrai que passer outre ces remarques gratuites est parfois dur mais aprés tout,je le cherche bien alors bon...Disons que j'ai laissé une bréche ouverte et qu'elle s'est engouffrée dedans.
Jtembrasse fort mi bella

cadiche 08/08/2006 08:48

ca m'attriste beauoup de te voir ainsiessaie de te confier plus ves les gens que tu appercies'est important pour  q enfin tu trouves la voie de la guerisonje ne se pas qoi te dire deplus apart qe suis detout coeur avec toibon courage

[AnO]rchiDeA 13/08/2006 18:19

Merci beaucoup Cadiche pour ton soutien ça me touche beaucoup.
Comment vas tu?

cadiche 04/08/2006 08:46

ca me fait toujours tres plaisir de te voir sur mon blog et oui le debut 'une amitie est belle mais le plus dur c'est de la conserver

Laure 03/08/2006 20:32

Courage la miss
bises
Laure

princesstrash 03/08/2006 10:22

ouai c'est sur que sa pourrait créer des moments de complicité pere/fille mais... de voir toute la graisse qu'il fout ds la bouffe et l'air de dire "tiens c'est pour t'engraisser ma cherie", j'ai envie de lui arracher les yeux!!sa me fait le prendre en grippe mais je vais essayer de faire un effort. sa m'a fait enormement plaisir de voir que tu été revenue sur ma page et en plus droit a un post. En tout cas, toi, tiens bon, dieu seul sait le nombre infini de cons qu'il a foutu sur la terre mais a force d'epuisement.... je pense que tu sais ou sont tes limites et que tu n'y restera pas. je t'embrasse

[AnO]rchiDeA 03/08/2006 20:28

lol je comprends, mais avec du recul tu verras que c'était pas dans son intention..;c'est jsute que t'es sa fille et qu'il veut te faire plaisir...but i know the difficult that represents...
Pour moi, t'as vu juste, lol, je connais mes limites aprés 6 ans tu me diras...ça serait con pour moi^^.
Bises

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier