Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2006 7 13 /08 /août /2006 18:23

Excusez moi de mon absence...

Besoin de temps.

J'ai fini mon intérim à la biliothéque, et cela me manque déja. J'ai beaucoup aimé ce boulot, malgrés les quelques tensions qu'il y eu, et encore, cela s'est arrangé.

Pour clore le sujet, la responsable nous a invité au resto vendredi midi, nous étions à trois, les autres devant assurer la biblio. Lorsque j'ai eu fini ma salade sans assaisonnement, elle y a jetté un oeil et m'a jetté franco "tu manges rien toi dis donc! Tu serais pas anorexique par hasard?". Elle m'a prise au dépourvu jvous raconte pas lol. C'étais si franc, spontané et bienveillant en même temps [cela pourrait paraitre indélicat mais ça ne m'est pas apparu comme tel], que j'ai répondu du tac au tac. dans les grandes lignes et sobrement, évidemment, mais en même temps jpouvais pas tellement mentir. Ca m'a fait du bien. De cesser les sous entendus. Elle m'a dit qu'elle trouvait ça respectable; de n'avoir jamais étalé cela sur le tapis,et d'avoir fait le double de boulot alors qu'il n'y avait pas de carburant. "ça, c'est fait". C'est dit, on passe à autre chose.

Je vous passe le passage ou l'autre dit "oh moi des fois j'aimerais bien etre ano, je perdrai des kilos". de ma part elle a eu droit à un rictus nerveux, tandis que la responsable l'a engueulée ferme. [Na!]

La responsable m'apprendra par la suite que sa fille a exactement mon âge. Elle est en chaise roulante. Ca lui fait mal de me voir me détruire alors qu'à la base j'ai la santé. Qu'elle ne peut pas comprendre, mais elle respecte. J'avais besoin de ce moment en tre elle et moi. Je sais pas pourquoi. Un moment ou on pourrait mettre les choses au clair. Elle méritait quelques explications. et je la respecte, c'est une femme bien.

***

 

Maintenant...les choses sérieuses:

 

 

Une question :


 Qu'est ce qui , selon toi, pourrait te faire guérir?

Commentaire n° 6 posté par: Laure le 10/08/2006 - 01:53:20
 
Laure, j'avoue que ta question m'a "emmerdée" pendant des heures et des heures. Je m'suis dit "hey, qu'est ce que t'es en train de foutre bordel?!".  Ca m'a remis à ma place. J'étais en train de me complaire. Au bout d'un moment, soit on assume, point. Soit on se donne les moyens de s'en sortir. Aujourd'hui je paye l'épuisement accumulé de ces derniers mois. J'ai bossé et déployé toutes mes forces pour faire un boulot correct et respectable, j'ai couru comme une singléé,  battu mes records d'endurance, enduré des nuits d'insomnie avec le ventre vide. Aujourd'hui j'ai pas bossé, le résultat c'est que mis à part pour me déplacer jusq'à l'ordi, jsuis restée au chaud dans mon lit, en train de pleurer sans raison. Je dois retourner bosser au musée demain, et sans rire, pour la premiére fois, je crois que je vais devoir appeller pour y aller plus tard, quitte à aller voir le médecin [pour que je pense à ça c'est vraiment que...]Mais faut se l'avouer, tant que j'ai un rythme ça va, dès que je relache, je me rends compte que j'ai pas de force, j'ai plus de force. J'ai mal au dos, des crampes toutes les trois minutes tout le le long des cuisses, des mollets, les trapézes durs comme du béton et merde putain...je me suis encore laissée berner.  Je suis en pic. PLutot en chute. Chute libre. Impossible de marcher sans tituber. Au boulot je peux le cacher, toute seule chez moi la vérité est là. Je rappelle mes psys. Tanpis.
Cela fait bientot un an et demi que je n'ai donné aucun signe de vie. Vont pas être déçus. Le tout est d'eviter de prendre ça comme un échec. Prenons le putot comme une bonne chose, disons, une prise de conscience...
Merci Laure.
Je vous embrasse tous...
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Diane 16/08/2006 01:33

Ma belle, je suis heureuse de te lire et toujours impressionée de voir autant de courage et d'envie de te battre sur ton visage et à travers tes mots...malgré tout...
Merci d'être passée sur mon blog, celui-ci va déménager car une amie l'a découvert, d'où ma quête d'une nouvelle identité, mais toujours anorexique puisque je ne peux faire et vivre autrement.
Je replonge doucement vers le vide absolu, m'éloignant du trop plein qui fait "tout déborder"...Je crois que c'est mieux, enfin je "crois"...
Je t'embrasse fort ma belle
Take care

Hush 15/08/2006 12:48

L'important, c'est de finir par prendre soin de soi, pas le temps qu'on y met. Il y a des paleirs, des rechutes, des évenements qui nous touchent, des moments d'aveuglements comme de lucidités, et du temps pour digerer et accepter tout ça.On ne guérit pas en se foutant des baffes dans la gueule, en s'obligeant à guérir. On ne se force pas à guérir. Mais il y a le moment ou l'on guérir, ou les pas deviennent facile à faire parce qu'à l'intérieur, on est pret à.Je comprend mieux le mélange de rigueur, de réalité et de "soins" malgré tout que pouvait avoir ta responsable.C'est le genre de personne qu'il faut respecter. C'est le genre de personne qui nous manque je crois.Pleins de baisers et de courage à toi, prend soin.

[AnO]rchiDeA 15/08/2006 13:10

HUsh, oui.
Oui à tout.
Pas grand chose à rajouter...oui, la responsable est riche, et son attitude m'a été bénéfique. Ces personnes sont rares, elle a fait preuve d'une grande intelligence.
Je ne sais pas si je suis prete à guérir. enfin, ce qui est sur c'est que je ne peux pas rester comme ça. Ca, c'est sur. Je crois que renouer avec les psys est une bonne chose.
Je ne peux pas rester à voir défiler ma vie comme ça, comme je vois défiler tous ces chiffres emprunts d'une grande signification pour moi, mais si vides à la fois...qui ne me mènent à rien. Juste à la satisfaction le temps d'une sansation de légereté, si ephémére.
Je crois qu'il est temps...au moins de parler. Même si j'arrete au bout de 2 séances. Il faut que j'évacue autrement qu'en embrassant la cuvette, autrement qu'en m'ereintant les muscles...avoir un échange, un échange sur lesmaux, un échange sérieux sur la situation...
Je perde le fil et je m'en rends compte tout d'un coup, avec l'amére impression qu'il est tard. Que je ne décide plus seule, que le controle est perdu depuis bien longtemps,lui qui m'a bercée de tant d'illusions.
Je t'embrasse fort...

cadiche 15/08/2006 10:28

une question comment en aie tu arrivee a cette maladie

[AnO]rchiDeA 15/08/2006 13:13

Cadiche, tant de choses..;tant de facteurs..;un jour j'aurai la force d'en parler surement. Mais il n'ya pas un seul ingrédient. Juste une multitude, un contexte, des faits, une situation. Tout est mêlé. et je me suis perdue, que ce soit dans ma propre famille, qui est déja dissolue, et dans mes fréquantations, qui m'ont brisée. Et d'autres choses encore...
Si j'écrivais cela un jour, ce serait long...
Et puis il ya des choses que je ne suis pasprête d'écrire. Ni même de formuler oralement. Trop dur. Juste quelques visions nocturnes qui viennent me réveiller au milieu de la nuit.

cadiche 15/08/2006 10:24

tu se moi je suis contente que taille voir un psy et je se q ca te feras bcp de bien mm si par moment ca va etre dur pour toi, mais il fo que tu sois persuadee toi mm que ca va changer ds le bon sens, et crois moi que tu ne pourras q reussir

[AnO]rchiDeA 15/08/2006 13:14

Cela ne peut qu'évoluer vers le +...lol
Pensées

Laure 15/08/2006 01:45

Oui t'as raison , c'est sûrement le stress qui disparait pendant les vacances...J'espère que le fait de quitter mes parents va me faire du bien...qui vivra verraaa!
Alors où en sont tes initiatives psychologiques ? ^^
J'espère que le moral est là...
Gros bisous
 

[AnO]rchiDeA 15/08/2006 13:15

J'attends demain avant d'appeller. Je stresse comme une dingue...
Je croise les doigts pour toi...^^
Bisouilles

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier