Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 11:50

J'ai recommencé. J'ai pris mon stock de médoc..l'ai sous-pesé, compté, et avalé. D'un coup d'un seul, ma main était vide. Je me suis trainée à mon RDV, je me demande encore comment j'ai fait pour prendre le bus 1/2 heure. 

J'ai en mémoire mes supplications pour ne pas que ma psychomotricienne appelle ma psychiatre. Eviter l'hopital. A tout prix. Je crois que ça a duré longtemps. J'en avais des arguments. Elle a rien lâché. Dix minutes après, tout le monde était au courant. Et j'ai perdu connaissance. Pour me retrouver branchée de partout. 

Bordel, j'aurais tout fait pour éviter d'être là. J'ai voulu mentir, dire que mes parents étaient en vacances, que personne n'était là, mais mes parents étaient déjà prévenus. Putain j'ai 27 piges et on va toujours prévenir mes parents alors???

J'ai peur. Si peur. J'ia peur de demain. De ce que je vais devenir avec tout ce vide en moi. Alors que tout le monde se réjouit de ma "guérison". Tout mon monde s'écroule. Tout ce que j'ai construit autour de l'autodestruction. Peut être que c'est ça la vie? J'ai tellement peur de devenir fade. Tellement.

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA
commenter cet article

commentaires

http://www.photo-retouche.fr 13/07/2016 04:05

J'ai eu besoin de faire une pause, faire le point, me retrouver avec moi même.

Liviana 22/07/2013 10:51


Ah, la normalité ... Dure d'être entourée de gens qui veulent qu'on y soit, alors que c'est la pire des choses pour nous.


"Vous êtes dans la norme, Mademoiselle, c'est parfait !"


Ouais, mais non, vous pigez pas ...


 


Je ne peux que t'envoyer du courage virtuel à défaut de t'aider réellement. 


J'espère qu'un jour, tu pourras regarder derrière ton épaule et te dire que tout ça est derrière toi. Véritablement derrière toi.


 

ppm 18/07/2013 00:15


Je t'envoie un hug pour la peine

ppm 18/07/2013 00:12


Plutôt morte que fade ?


Tu veux plaire, faire ce qu'on attend de toi, mais tu veux aussi exister, c'est à dire tout le contraire. C'est un truc comme ça qui te déchire : un besoin d'être "normale" pour qu'on t'aime, et
un besoin d'être toi, sans faire belle gueule à tous ces gens vachement sympa qui se donnent tant de mal pour toi.


Peut-être aussi un comportement suicidaire pour qu'on s'occupe de toi.


Je connais cette peur d'être fade. Jamais je ne faisais assez bien pour que mes parents soient content. Alice Miller appelle ça la "grandiosité".

Lulu 14/07/2013 19:07


Crois-moi, à 29 ans, mes parents sont encore au courant de tout. Quand tu es fragile et/ou avec des troubles psy, tu es considérée comme une gamine irresponsable. C'est ce que j'ai appris, et
parfois j'en ai la rage. Tu peux te bousiller en buvant, en fumant, c'est ta liberté, mais tu risques ta vie de manière "ostentatoire" (abus de médicaments) et là tu es sous l'autorité médicale
et parentale. En même temps, ça me ferait chier qu'ils ne fassent rien et que tu crèves. Je tiens à toi mine de rien.

[AnO]rchiDeA 16/07/2013 11:46



Merci ma Lulu. J'aurais voulu que personne ne soit au courant, parce que je trouve que ça ne sert à rien, une fois la chose faite, que tout le monde soit mis au curant alors qu'ils ne peuvent
plus rien faire et que ça lesinquiète pour rien. En plus, c'était une grosse connerie et à moi de l'assumer.


Je n'ai plus qu'un rêve en tête aujourd'hui, celui de prendre mon indépendance à la rentrée. Enfin mon appart'! Pour le moment je vis chez mes grands parents et ce n'est pas facile tous les
jours, bien que je sois consciente que grâce à eux et à la sécurité qu'ils m'ont chaleureusement apportée, je suis toujours en vie et plus sereine qu'auparavant. Je ne les remercierai jamais
assez. Mais maintenant je me sens prête pour vivre seule et à affronter mes fragilités. Je veux être indépendante. L'indépendance ne passe pas que par le logement, mais c'est tout un état
d'esprit. Je veux que mes parents cessent d'être en permanence sur le fil, je veux qu'ils puissent dormir tranquilles sans craindre un appel des urgences ou des pompiers; je veux assumer. 


Mais ne t'inquiète pas pour moi...à l'hopital, je suis connue comme le loup blanc maintenant et c'est une super équipe qui me remet sur pieds à chaque fois. Enfin...bien sur...ne tirons pas trop
sur la corde hein...


 


Plein de bisous. J'espère que tu peux retravailler maintenant malgré l'incendie?


Pensées, courage Lulu.



*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier