Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 09:21

Alors ça y est c'est arrivé pour de bon, l'abandon et toutes ses conneries hein? ça y est, je t'ai perdu pour toujours c'est ça hein?
Au moins maintenant je sais ce que ça fait l'abandon. Peut être que c'est comme les phobies, une fois qu'on l'a touché cet abandon, qu'on sait ce que ça fait, on n'en a plus peur.
Mais moi j'en ai encore plus peur maintenant.
Parce que j'ai vu les dégâts. Je vois ce que je suis devenue. je vois mon corps et ses marques. Il est devenu le parchemin de l'abandon. lacéré de part en part, pour dessiner des liens entre des points imaginaires, des liens qui n'existent pas, plus.
RUPTURE.
Comme ce mot sonne bien, il sonne toute la violence, la haine, la rage, il sonne tout ce que j'ai ressenti là bas, il sonne comme le sang qui a giclé sur tous les murs de ma chambre, il sonne comme l'aiguille qui m'a traversé la chair pour surturer, suturer, et re-suturer les plaies que je prenais plaisir à réouvrir pour que ça marque, que ça marque au fer rouge le manque, le vide, et l'abandon. La fin. la fin que j'ai toujours eu en horreur.
LA page qui se tourne.
et le début d'une nouvelle ère que tu essayes d'habiter le mieux possible. Pour eux. Et pour moi. J'ai décidé de survivre. énième petite chance. La der des der comme on dit. Advienne que pourra. La vie est un jeu. Je suis mauvaise perdante. Je me suis dit d'essayer. Et puis si je rate, hé bien je n'aurai qu'à mourir. on verra, c'est bien ça qu'on se dit hein? On verra. Tout et rien. Des promesses. Des mirages. et puis on s'aperçoit qu'on se relève, encore une fois. On y arrive. Je me suis relevée maintenant. Un peu décousue, un peu morcelée, un peu abattue. Mais debout. Je me demande ou je vais puiser tout ça parfois. Faut croire que mon instinct de survie est parfois animal. Ou que l'anorexie m'a rendue affamée. La mort, si j'y pense, comme une porte de sortie, m'apparaît bien loin. Je suis dans une période d'invincibilité, forte, presque malsaine, d'une fille qui va tout raser sur son passage, tout écrabouiller, piétiner, pour reconstruire à sa manière. Peu m'importe le prix à payer, peu m'importe le mal que je me ferai. J'y arriverai, c'est tout.
A la vie à la mort hein?
Dire que j'ai cru, au moment où la mort m'accueillait, porter la vie en moi, petit bout de toi que tu m'avais laissé en cadeau. Heureusement mon utérus est vide et je n'aurai pas à décider. Je n'aurais pas supporté porter le fruit de l'abandon. Je n'aurais pas supporté que ce fruit ait à porter cette histoire, et reproduire inconsciemment... ce que nos parents ont fait de nous.

Je t'embrasse. Ce mail ressemble vaguement aux bouteilles qu'on jette à la mer. On ne sait pas où elle atterrira, ni si il y  aura une réponse. En désire-t-on vraiment une? Je ne sais même plus.
Mais je ne peux m'empêcher de penser à toi.
"on", m'a dit tellement de choses sur toi. Mais je ne veux rien salir. Et me bouche les oreilles. Même un truc du genre qu'un médecin ne doit pas avoir de relations avec une personne "malade".Que ça peut être grave;tout ça tout ça. Mais j'ai pas bien compris où ils voulaient en venir. Et puis je m'en fous.
T'embrasse encore. Sans savoir si tu le désires encore. mais tant pis.

 

20100801134244140_BellePlante-0141.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA - dans Vous et...moi
commenter cet article

commentaires

http://www.sgdf-saintlouis.fr 13/07/2016 04:19

Je sais ce que je vaux, je sais où je vais, et je sais ce que je fais.

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier