Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:27
Pour tous vos mots...ça me touche profondément.
Hier j'ai vu l'éduc spé de "Réagir", qui m'a proposé une hospi que j'ai refusée. Je vais donc poursuivre un suivi ambulatoire pour diminuer progressivement mes doses et compenser avec un anxyo, et puis surtout rencontrer un médecin qui me fera faire un bilan de santé complet, ce qui peut être pas mal. Je suis ensuite allée au foyer pour prendre ma provision de médicaments, et là, j'ai carrément flanché...J'ai commencé par aller vomir, et je tremblais comme une dingue, c'était horrible. Ma tension était à 17, puis est descendue à 10...Les infirmières ont négocié avec moi une hospi pour ce soir, histoire de passer la nuit dans un lieu sûr, sans être tentée par quoi que ce soit. J'en peux plus de me cacher. C'est trop lourd à porter. Je mens à tout bout de champ, histoire de sauver les apparences et maintenant je suis piégée...J'aimerais tant pouvoir leur dire, juste, "ça va pas très bien mais je me soigne, je me prends en main", mais ça me parait insurmontable...
Mercredi dernier, épuisée, je n'ai pas pu aller en cours. J'ai mangé avec ma mère, qui m'a glissé un vénéneux: "Tu vois, tu vas encore te mettre en échec et te créer des problèmes pour que ce ne soit pas ta faute! Et puis maintenant t'as plus d'excuses, c'est la faute de personne, uniquement la tienne" Je ne sais pas comment lui dire que ce n'est pas aussi simple, et que je suis malade. J'aimerais me faire hospitaliser, parce que je ne vois pas comment ça pourrait aller autrement; j'ai dépassé la phase où je me disais que je pourrai m'en sortir seule. Et que si je ne me soigne pas, ça va mal finir. Physiquement, c'est horrible, psychiquement, c'est très douloureux. Mais leur dire...putain. Trop peur de leur réaction, de leurs mots, de leur attitude. Je me suis enfermée dans le mensonge et c'est horrible, je ne sais plus comment en sortir...et si ça continue, un jour je vais péter un plomb et c'est aux urgences qu'ils apprendront tout ça, et ce serait bien pire...J'ai peur. J'ai perdu le contrôle, tout est chaos, c'est le bordel putain, je suis paumée...Ils m'ont dit que bientôt, je ne pourrai plus choisir.

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA - dans Dark babyDoll
commenter cet article

commentaires

http://www.detecteur-de-fumee-daaf.fr 13/07/2016 04:46

Une barbe qui me picote les joues et des bisous dans mon cou.

Jennifer 12/12/2009 20:13



Bonsoir Eugénie,
Je ne sait pas si tu te souviens de moi, on communiquait par mails pendant un moment. Et puis, mon ancienne adresse a été piratée au mois d'aout, et j'ai perdu tous mes contacts. Je te donnes
alors la nouvelle en esperant que tu me donnes des nouvelles prochainement. Ma vie a changé : depuis septembre je suis prof ds un college, et je n'ai plus bcp de temps pr moi... Je n'ai pas pris
le temps de t'ecrire avant et je m'en veux (sincerement désolée) mais saches que je ne t'oublies pas autant. En espérant recevoir de tes nouvelles très bientot, je t'embrasse. Jennifer



°Lya° 27/10/2009 06:52


Je suis tellement touchée,au sens propre du terme par tes mots...
Je vis,à nettement moindre degré,les mêmes choses que toi.J'ai un environnement qui m'a "empêcher" de trop basculer,mais comme toi,je suis enfermée dans un mensonge,notamment autour de la
bouffe,autour des exutoires que j'utilise pour me servir de parade,pour "oublier"...
J'imagine dans quelle situation extrême tu te trouves,même si sans l'avoir vécu,je crois qu'on ne peut pas comprendre.On ne peut pas.
Et si tu savais comme je vois très exactement l'effet que doivent avoir sur toi les paroles de ta mère.Les "Mais bon Dieu,fous-toi un coup de pied au cul,prends-toi en main,c'est toi qui agit
mal,c'est toi qui te fous dans le merde,c'est TA faute..."
Ces paroles,que la grande majorité des gens prennent pour définir notre mal-être,et pour nous dire que merde,c'est vraiment notre faute si on se retrouve dans des états et des situations pas
possible,me font horreur.
Les gens ne comprennent pas,et en parlant ainsi,enfoncent,enfoncent le clou.

Courage...C'est bête à dire,mais tu as peur de te faire hospitaliser,si j'ai bien compris,car tu as peur que la "vérité" éclate au grand jour,que les gens sachent pourquoi tu es absente,etc?

Comme tu le dis,bientôt tu n'auras plus le choix.L'hôpital sera un cocon ou tu seras protégée et probablement coupée pendant quelque temps du monde extérieur.
Il n'est plus question pour toi,à mon sens,de tenir compte de ce que les "gens pensent".On s'en tape.Le tout est que tu te fasses aider,car comme tu dis,toute seule,c'est impossible et beaucoup
trop lourd à porter.Il y va de ta vie,donc les autres,si je puis dire,on s'en tape royalement.

Si tu arrives à te retaper,tu peux recommencer à zéro ensuite.Changer d'environnement...Tout recommencer.

Je sais,c'est simple à dire,et nettement - facile à faire.

Je t'envoie tout le courage dont j'imagine,tu as besoin,et là,je crois qu'il t'en faut une tartinée.
°Lya°


[AnO]rchiDeA 01/11/2009 01:11


Merci Lya de ce long commentaire qui m'a réconfortée. Être comprise donne toujours un peu plus de forces. Je n'en veux pas à mon entourage d'être comme ça,ils n'y peuvent rien et font le maximum,
je le sais. Donc je laisse pisser, quoi que des fois on encaisse et on refoule tout ça dans la bouffe et autres vices, licites ou non. Mais je les prends comme ça. Pour l'hospi, la donne a changé,
maintenant, ils savent que je ne vais pas bien, c'est un premier pas...maintenant, ils ne savent pas jusqu'où je me suis mis dans la merde,mais...plus tard. Merci Lya. *ton blog m' arraché un
sourire*


Mon Anna Lisait... 26/10/2009 23:54


Tu es innocente tu sais,
Tu n'as rien fait de mal,
Parle pour qu'ils t'embrassent,
Parle pour qu'on te cajole et câline comme tu le mérites tellement...
C'est trop lourd à porter tu n'en peux plus...
Je t'embrasse tendrement et t'accompagne, et te soutiens...


princesstrash 26/10/2009 23:41


c'est moi. jme fais de plus en plus rare mais j'essaie toujours de passer voir... et la sa ne me plait pas ce que je lis
tu sais au combien tu as une place dans mon coeur, et que je veux que tu aille bien
alors saisis toi merde baisse pas les bras aie la force pour toi pour moi pour tous ceux qui croient en toi, bas toi, prends toutes nos forces reunies et sort toi de ce trou a rat pourri tu n'as
plus rien a y faire
je n'accepterais pas que tu te laisse bouffer sans broncher
stp
stop a toutes ces conneries
love
ton amie qui te veux du bien
-_cha_- je n'oublie pas qu'un jour je viendrais te voir
 


*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier