Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 12:59

C'est horrible de se trouver déchirée entre ce qui est raisonnable, et ce dont on a envie.

Pour une fois j'ai pris une décision raisonnable.

Mais bordel, putain, comme j'ai le coeur pété...

Le vide a repris ses droits, impérial, tyrannique.

Mais je ne regrette rien. J'ai vécu une histoire mangifique, à fond, passionnée, comme je les aime. Douceet violente par sa passion. J'aime la brutalité de mes sentiments. J'ai aimé être surprise par mes émotions, surprise par le pouvoir de mon coeur.

J'ai appris tellement. Que j'étais capable d'aimer. Qu'on pouvait m'aimer. Que vivre, profiter de l'instant, c'est apprendre à lâcher prise, à Vivre, à recevoir de la Vie. Et que c'était bon. Divin même. Je me suis rendue compte que mon corps  n'est pas un livre ouvert; l'autre ne peut pas percevoir son histoire à son simple touchetr et qu'il ne dégoûte pas. Le problème ça n'est pas la perception des autres, mais bien la mienne. Aime toi toi même, les autres t'aimeront, prend tout son sens. Car la distance qui persistait entre nos corps, c'était moi qui la mettait; c'était le dégoût que MOI j'éprouvais pour moi, pas le sien. A cause de mon dégoût, je me suis punie toute seule, alors que lui désirait mon corps,et le trouvait même...beau. J'ai appris à m'accepter dans le regard de l'autre, à me trouver jolie dans son regard, j'ai appris à lâcher prise, j'ai appris à faire confiance, à me livrer sasn peur, à ôter les masques et être aimée pour ce que je suis, pas ce que j'imaginais qu'il aimerait que je sois. J'ai grandi. Cette histoire m'a énormément apportée.Je pense pouvoir affirmer que ce fut mon premier amour. Car à 15 ans...qu'est ce qu'on y connaît? Cette amourette a été importante pour moi, oui, mais elle n'aura jamais je poids de cet amour ci. J'ai eu le sentiment d'avoir trouvé ma parfaite âme soeur, mon double, mon moi masculin.

Je n'ai pas de regrets. J'en aurais certainement eu, si je ne m'étais pas donné les moyens de le vivre. Alors, la rupture a une incidence fracassante, elle a des notes de tristesse, de décéption, et d'une fatalité exaspérante. Comme toutes les ruptures. Je me demande si un jour on s'y habitue? Si un jour notre armure n'est en rien ébranlée? Est qu'un jour nous parvenons à ne plus ressentir la douleur?

Ce jour là, j'imagine que j'aurais perdu, en même temps que la perte de la sensation de douleur, toute trace d'humanité.

 

J'ai horreur de cette sensation. Celle d'avoir été amputée à vif. Cette sensation qu'il nous manque un truc. On sait pas dire quoi, mais on le sent, il manque quelque chose. On fonctionne au ralenti. Et puis il y a ce vide aussi, désespérant. J'avais même réussi à l'oubier ce con. Mais il s'engouffre dans toutes les failles. Et celle -ci est énorme, ça tombe bien.

 

Oui, c'est une décision raisonnable. Mais doit on être raisonnable en amour?

Je l'aimais, et je l'Aime encore plus fort depuis qu'il n'y a plus de nous deux. Etrange le fonctionnement d'un coeur. Je lai tellement repoussé, tellement ignoré, je ne lui ai rien accordé, jamais écouté, rien. Il y a mon corps et ma tête, mais le coeur, abonné aux absents, c'est simple il me servait à rien. QUE DALLE. KEUTCH. RIEN. Mais là, pour l'occaz'...il s'est battu comme un lion. Ressentir, aimer, éprouver, adorer, haïr, putain mais pourvu que ça dure. Mon coeur, je ne veux plus jamais le ranger à la cave.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA
commenter cet article

commentaires

http://www.westerkwartiertoernooi.nl 13/07/2016 04:22

Pour une fois j'ai pris une décision raisonnable.

orphee 03/10/2011 11:48



Les mots s'éloignent... on attend de tes nouvelles...



j-a 01/10/2011 17:53



Longue ton absence....


Si tu pouvais nous donner de tes nouvelles....


Biz !



ppm 22/09/2011 23:23



Ben oui, tu crains du boudin, tout ce temps sans nouvelles.


Tout allait si bien, cela ne peut donc aller que plus mal ou alors ça va tellement super bien que t'as même oublié que
tu avais ce blog dans une petit recoin de tes douleurs passées



athena_ 19/09/2011 22:51



Ton post commence à dater, j'espère que tu vas bien.


Biz



*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier