Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 15:48
Aujourd'hui je traîne.
Je ME traÎne.
Et c'est fatiguant.

Je ne supporte pas la non-activité, mais je n'arrive pas à décoller no plus, c'est fort désagréable. L'impression qu'on m'a greffé un bloc de béton dans la nuit, (c'est assez perturbant).
J'ai toujours l'impression de ne faire que manger ces jours là, alors que je n'ai pour l'instant ingurgité qu'une pomme. (elle devait être grosse).
Je me sens si lourde...
J'ai des courbatures partout, surement dûes à ma journée d'hier qui fut très speed, le musée était bondé en ce 8mai pluvieux...les gens exécrables et les parapluies pointant sur les toiles (ça le fait pas trop sur les Goya et les Van gogh...), et tout ce qu'ils ont trouvé à faire au P.C.  c'est une alerte incendie, évidement.
Seule pour toute une salle d'expo bondée, (ce qui n'est évidement pas normal), j'ai fait comme j'ai pu, et tout cela avec une vessie prête à exploser (et ouaip, quand même, respect lol). Donc, tout ça ça se fait en courant partout parceque j'ai pas non plus d'émetteur, qu'il faut conduire les uns aux ascenseurs et les autres dans le hall, qu'il y en a qui se cassent la gueulent et que mes grands parents voudraient aussi que je leur fasse la visite à ce moment Là. Maintenant.

Bref. Soirée qui m'a stressée aprés, avec un mec qui me colle depuis des lustres mais que j'apprécie malgrés tout, qui ne parle pas. C'est trés stressant quand il s'agit de rester plusieurs heures avec ce type de personne. J'ai vu 4 étoiles au ciné, c'est gentil et ça détend, malgrés certaines longueurs. J'ai repris le train en refusant gentiment de me faire raccompagner chez moi, ce qui m'a valu des emmerdes à la clé, forcément, cela coule de source dans ces quartiers mais, tanpis.
On s'en fout de tout ça.
J'essaie juste de combler le vide qui m'habite.
Juste de me convaincre, en faisant le bilan, que ce n'est pas si catastrophique que ça aprés tout.
Je voudrai juste éprouver de vraies émotions, spontanées, des envies.
Oui, voila, avoir des envies.
Mais, ça fait " putain de merde, jsais meme pas moi-meme de quoi j'ai envie, ou ce qui me ferait plaisir"...
ça me fout en l'air, bordel, je vous jure, d'être aussi vide que mon putain de frigo.
Oui parcequ'évidemment je fais le rapprochement.
Evidement.
Des fois j'aimerais faire comme dans les films, mettre des vêtements plein de couleurs, ce serait en été, j'aurai un foulard rouge ou rose sur la tête et jprendrai ma décapotable juste pour aller voir le coucher de soleil, et ça me ferait kiffer, et j'aurai besoin de personne et je serai heureuse.
C'est débile d'avoir des images plein la tête comme ça, parceque t'essayes de te raccrocher à elles, pour vivre ces émotions par procuration.
C'est tellement cliché, t'as presque l'impression de croire que le bonheur se résume à un coucher de soleil en californie.
Alors que tout ce que tu voudrais, en fait, c'est aimer les personnes qui te sont chéres, t'en entourer, être ensemble, je sais pas , fonder une famille, être amoureuse, avoir des projets ensemble,  être aimée ...

Où, (peut-on me l'indiquer?) est-il stipulé que pour accéder à tout cela il fallait être "pure" et maigrichonne? Où, bordel?
Voila ce que ça fait à la fin la "non-activité", ça tape sur les nerfs, l'activité cérébrale est à bout de forces et la fatigue m'entame.
une mauvaise fatigue vous savez, celle qui arrive non pas parceque vous avez fournis des efforts, fait des activités, des "trucs à faire" (en parlant de ça...pfff), non, juste parceque vous avez glandé et que ça vous a laminé.
Cependant, la journée n'est pas terminée, alors, trêves de "pessimisteries" et un peu de vélo mfera pas de mal.

Je crois que j'en ai terminé pour aujourd'hui ^^

         
[Là, j'ai envie de manger des bonbons acidulés dans un jardin plein de coQuelicOts.
Enfin, j'aiMerai pouvoir le faiRe un jOur. uN JOur ou je serai Née Une deUXièMe fOis par eXempLe]
Partager cet article
Repost0

commentaires

charlie 18/04/2010 06:25



j'ai lu ton blog 


en entier ça ma pris une partie de ma nuit


et il ma fait verser quelque larme


j'aime ton ecriture , ta franchise , tu ne cache pas les choses et les nommes tels qu'elles sont


je te souhaite un immense courage


c'est promis je repasse tres  vite 



Lisanka 09/05/2006 22:04

Juste pour te dire que je pensais très fort à toi. Il faut y croire et poser la question "pourquoi tout cela finalement?", c'est faire un pas vers la guérison. Bisous tout doux et courage,
Lisanka
 

angee 09/05/2006 17:33

je suis sûre que tu l'auras cette vie .... Que tu le verras ce jour où tu seras heureuse et qu'un coucher de soleil viendra se poser sous tes beaux yeux... Courage ma puce. C'est juste une question de temps. Bon, la décapotable, faut l'argent mais ça non plus j'en doute pas lolBIsous ma puce. Je t'aime.

Diane 09/05/2006 16:56

"Ah la belle vie"...J'imagine la scène avec la décapotable et c'est cette chanson qui me trotte en tête. C'est vrai, ce serait si bien...Cela existe-t-il ailleurs que dans les films ou nos rêves les plus futiles ?  Je voudrais y croire moi aussi...Ce plein de vie dans la tienne qui parait vide, je te le souhaite...Parait qu'il faudrait tendre les bras, s'oublier un peu pour cueillir cette fleur aux mille parfums...
Je t'embrasse

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier