Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 12:19

Il faut que je m'adapte. Ça tourne, là haut. Ça bourrine, ça rumine,ça pense en permanence. Parait que je suis en plein virage. En plein changement. J'ai peur. Très peur. Je suis une trouillarde. J'ose tout et rien. J'ose et me rebiffe, regrette, me pose des centaines de questions. L'inconnu me chatouille, me tend les bras, mais je connais pas et j'ai la frousse.

Me lance plein de projets. Une ligne de motifs pour des T-Shirts, ma nouvelle entreprise, et changer. Pour de bon. Évoluer. Stopper le cirque, la machinerie lourde que j'ai fait marcher pendant toues ces années. Les boulons sont rouillés, ne conviennent plus. La mécanique se fait plus lente. 

Tous mes travers sont en train de se résorber, petit à petit. Oh, je garde quelques "trucs", des lames, du shit pas bon, un peu de codeïne de temps en temps. Histoire de bien dormir. Mais c'est tout. Je dis des phrases comme "non, ça c'est bon j'en ai encore chez moi" à la pharmacienne. Des phrases de fille sage, raisonnable. J'ai du mal à y croire. Que ça sorte de MA bouche à moi. Mais je change. Je ne sais pas si ça me plaît. Je ne sais pas si ça plaira.  Je ne sais plus. Il faut, à un moment donné, grandir je crois. Grandir ne veut pas forcément dire devenir fade et inconsistante. Au contraire. Enfin j'imagine. 

J'ai peur, un peu quand même. Que mes amis me trouvent moins drôle, moins comme ci, moins comme ça. J'ai peur que je sois devenue chiante. J'ai pas changé ma personnalité profonde. Mais certains trucs ne font plus aprtie de moi. Je me suis mangé trop de gifles, trop de coups, trop de bleus sur la peau, trop de griffes, pour vouloir continuer ainsi. Trop de blessures infligées au Corps, à l'Âme, pour en rester là. 

C'est à moi qu'appartiens de faire le choix de changer, à moi seule. Personne ne peut le faire pour moi. Ma sauver, il n'y a que moi qui puisse le faire. Depuis toujours, mais c'est aujourd'hui que j'en prends conscience. Tout ce qui s'est passé , tout ce que j'ai pu faire pour me blesser, ça fait partie de ma responsabilité. Évidemment, il y a eu des traumas, des choses extérieures. Des paramètres qui n'étaient pas de mon ressort. Mais le reste...C'est dur à dire, c'est dur à admettre. C'est dur de se dire c'est moi qui l'ai voulu. Et je crois que ça n'est pas très vrai, du reste. On fait ce qu'on peut, comme on le peut. On supporte les choses avec fragilité ou non, avec sensibilité ou non, chaque chose nous est propre. Les uns vont me trouver fragile, les autres solides, c'est subjectif tout ça. Moi, j'ai choisi l'auto-destruction pour me soulager, pour me défouler, pour vomir le tout. L'indicible. L'insupportable. Le malsain. C'est comme ça. Peut être était ce la seule issue que j'ai trouvé à ce moment là.

Mais aujourd'hui, ça ne me convient plus. Ça ne me suffit plus. Trouver d'autres fonctionnements, d'autres moteurs, ça c'est d'actualité. Évidemment, côté bouffe, ça va pas se faire du jour au lendemain. Évidemment, je vais pas jeter mes lames du jour au lendemain. Évidemment. Mais je le sens en moi. Je sens. Tout vacille. Mon monde s'écroule. Un autre ressurgit. Peut être au fond, je me (re)trouve. Avant que tout ne se salisse. Avant le tsunami. Avant tout ce dégueulis d'immondices. Peut être que ma vraie nature, enfin, se révèle. Sans parasite. A nu. J'ai tant attendu ce moment. Et à la fois, je ne me reconnais plus, je ne suis plus moi, j'ai l'impression d'être une autre que je ne connais pas. Et ça, ça fout les jetons. Peut être est-ce un passage obligatoire avant la "guérison". Au moins la convalescence.

Ça fait des semaines que j'en veux au Risperdal. De m'avoir changée de la sorte. Même si je l'ai désiré, je n'étais pas prête à ce que ça arrive maintenant. Mais finalement...finalement peut être qu'il est temps. Temps de me tendre la main et de me sauver la vie. 

Le temps est venu. Grandir.

effy-grunge-kaya-scodelario-model-Favim.com-348938.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by [AnO]rchiDeA
commenter cet article

commentaires

http://www.mcc-77.fr 13/07/2016 04:10

Fallait que je me débarasse de tout ça.

tilk 06/02/2013 14:41


quand un vin est vieux et qu'il est enfin construit il faut le boire!!!


il faut surtout pas attendre sinon il devient une pièce de collection


vivre ne pas rester dans les étagères vivre!!!!


besos


tilk

Lulu 29/01/2013 09:00


Ma chère Eugénie


Je viens de reconnaître par une expérience douloureuse que la vie est courte. On n'arrêtait pas de me le dire, mais là je m'en suis rendu compte par la force des choses. J'ai perdu une prof que
j'aimais beaucoup, mon réconfort est de lui avoir témoigné mon affection avant qu'il ne soit trop tard, et ce même si mes sentiments la gênaient un peu, mon côté "collant" l'agaçait. 


Je t'apprécie beaucoup sans vraiment te connaître, quelque part je tiens à toi, et je te le dis, hein, parce qu'on sait jamais, même si bien sûr j'espère de tout coeur que tu vas pas nous quitter
incessamment sous peu. 


Et je te le dis parce que je suis en train de vivre ce putain de deuil: la vie est putain de trop courte, alors aime-toi, aime tes proches, amis, amants, et dis leur que tu les aimes quitte à les
agacer, il vaut mieux faire chier les gens avec son trop plein de sentiment(alisme) que de regretter de ne pas avoir dit je t'aime quand on le pouvait.


Bon, j'espère que je te fais pas chialer, encore que, chialer ça peut faire du bien, et j'aimerais d'ailleurs y parvenir, mais ça sort pas pour l'instant.


J't'embrasse ma petite Eugénie. Tu es une guerrière. Tu vas putain d'y arriver (je me fiche que la traduction litérale de l'anglais au français "you're fucking gonna make it" ne soit pas
terrible). 

[AnO]rchiDeA 04/02/2013 22:41



Ma ludi, j'espère bien que t'as réussi à chialer depuis. Parceque ouais, ça fait du bien. Sacrément même. Je suis désolée pour toi. De mon côté, 2012 a été une hécatombe. Et ça continue. Alors
oui, j'ai fait mon choix, celui de vivre, quoi qu'il m'en coûte. Pour moi, pour mes proches. 


Tes mots sonnent tellement justes que j'ai pas grand chose à y ajouter. Je t'embrasse fort dans cette éxpérience douloureuse.



tilk 28/01/2013 16:38


un texte plein d'espoir!!! et puis c'est pas si terrible de grandir!!!


c'est vieillir qui pose problème...


besos


tilk

[AnO]rchiDeA 04/02/2013 22:37



bien dit! Mais vieillir...c'est comme un bon vin ;) On devient complexe, onctueux, riche, savoureux :)


Oui c'est plein d'espoir. J'en ai.


Besos!!!



Alexandra 27/01/2013 16:39


je t'aime ptite fleur et je pleure.
Coomment rester en contact autre que par le net ??????

Je t'aime.

[AnO]rchiDeA 04/02/2013 22:38



Ne pleure pas Angie. Pleure pas sérieux. Je ne sais pas comment faire autrement...par écrit? J'ai pas de mobile! J'ai lâché l'affaire, j'en avais marre d'être harcelée tout le temps et pour
n'importe quoi!


Bisous ma Belle.



*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier