Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 14:19



Début du stage en infographie lundi. Même pas tremblé lorsque j'ai rappellé la prof. Fière. Début du job, mars. Si vous saviez comme je suis excitée comme une gamine de 3 ans (et demi). Si vous saviez comme ça me serre la gorge, comme ça me fait mal au ventre.  Comme ça me fait serrer les dents. Alors que j'ai tellement hâte de commencer.
 
"Vous avez peur de ne pas être à la hauteur. Jusqu'ici le schéma classique, c'est "je ne vais pas y arriver". Trop de pression. Oppression. Alors on lâche tout, dans le nimportequoi. Dans la défonce, dans les scarifs, les chachetons, enfin vous savez quoi. Et puis après, tout s'enchaine; la culpabilité, la colère, la regression, la haine de vous et la certitude que vous n'êtes bonne à rien. La boucle est bouclée, case départ"

J'étais un peu sur le cul après avoir entendu ces mots là, parcequ' ils sont justes. On est complétement dans la réalité, et que la psychomotricienne m'ait balancé ça m'a fait réflechir.

Sauf que là, ça ne va pas se passer comme ça . Pas de dérapage, pas de déception, pas de flottement stérile. Pas les urgences, pas les lames,pas la coke, pas l'herbe, pas l'alcool, pas la bouffe.
Et puis qui dit urgences dit aurevoir au boulot, et au foyer parce qu'ils me vireront, mes parents seraient convoqués, je me prendrais une paire de tarte et ce sera le calvaire pour regagner leur confiance, pour obtenir un autre entretien et regagner une certaine credibilité.

Pour l'instant je me sens la force de passer à côté des obstacles sans me foutre en l'air en m'écrasant dessus. Alors je marche droit. Determination fragile, mais determination...Et j'aime cette force qui m'habite au lieu de cette vulnérabilité qui m'emmerde. Qui se joue de moi. Qui me resserre la bride, m'étranglant au passage.
Je me débats peut être, peut être que je m'emmêle seule dans mes propres noeuds, mais ce qui est sûr, c'est que je vais en sortir.
Je veux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sand 17/02/2009 13:39

je lis la force de ta volonté et je suis heureuse pour toi, ces petites avancées dont tu nous fais part, ton retour à la viej'espère que le stage se passe bien, et que tu reprends confiance en toi, en ton talent, en cette vie que tu recommences à dessiner peu à peubizz  

orphee 17/02/2009 11:12

Alors ce stage???

enfumée 16/02/2009 18:03

Quelle joie ! Quelle fierté et quel bonheur ! Je te souhaite que le meilleur pour la route à venir, Je te souhaite un envole, peu-être hésitant mais un envol vers ta vie. Vole de tes propres ailes. Sois celle qu'on à tous compris que tu étais. Une grande âme.

athena_ 15/02/2009 20:27

Désirer c'est être...Avec le recul, on sait, on connait les mécanismes. A force on rage, de tout rater parceque...Maintenant que tu es consciente de ce qui pourrait t'arriver si... tu ne peux qu'agir pour qu'enfin tu fasses quelque chose pour toi. Pour être.Biz

lina 15/02/2009 14:14

Je suis trés contente de te lire comme ça . Tu es forte, tu vas y arriver. Et je sens que tu en as conscience en écrivant ce post, que tu as conscience que malgré ta fragilité tu peux tout faire. Accroche toi.

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier