Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 13:04

 Le 13/06/06

Aujourd'hui c'est mon jour de repos, alors j'en profite...

                                                                                                                                                                                            je  Je me prélasse dans le jardin de mes parents, en train d'essayer d'attrapper des couleurs (ça fait plus sain ;D)... mais fait trés chaud et j'ai vraiment du mal à supporter, je dois boire des quantités d'eau impressionantes, j'ai un bide énorme mdr. (Trés esthétique, au passage, un silhouette sous-alimentée avec une protubérance incongrue...)

le soleil me fait du bien, je me plonge, je m'échappe dans mes lectures, et ai repris le dessin, ce qui me fait beaucoup de bien...

j'ai l'impression d'avoir retrouvé mes échappatoires d'antan, au moins j'ai l'imagination et l'inspiration débordantes dans ces temps d'activités cérébrales importantes...je m'en passerai bien, c'est pas trés fructueux toutes ces ressasseries, mais il arrive que parfois, dans des moments de faiblesse, ça reprenne de  plus belle. Et je dois dire qu'en ce moment j'y arrive trés bien.

Enfin voila.

Le 15/06/06

Je n'aime pas parler de bouffe, enfin de cette maniére, mais pendant une semaine je n'ai fait QUE bouffer (heureusement des trucs "sains", genre crise de légumes, ou de pommes ou de kiwis), ce qui m'a rendue dingue, vraiment, et puis je me suis mise à gonfler comme un ballon de baudruche, là, putain, et on se passerait bien des : "ah, t'as l'air en forme aujourd'hui ", "t'as bonne mine aujourd'hui", et le pire c'est :"t'as l'air mieux en ce moment"

Donc c'est bien ce que je dis, y a que cette putain d'apparence qu'on donne qui prône. T'as l'air mieux, non mais je reve, tous les soirs je me mettais à gerber comme une dingue, passais la moitié de la nuit à me lamenter de maniére lacrymale, et parceque je ne réussissais pas à tout "éliminer" par divers moyens, je me suis chopé des joues de hamsters, déja à cause des vomissements et ensuite à cause de mes crises de pain (bordel de merde). Et le fait que l'on te dis que t'as bonne mine, dans ces cas là, au lieu de te réjouir ça fait "BING connasse, hé oui, tu t'es mangé au moins 5 kilos jtavais prévenue!".

 

Bon, de toutes maniéres tout ça est bel et bien fini, et j'ai tout reperdu et je me sens mieux.

Tout du moins c'est une impression.

Qui ne restera surement qu'une impression, qu'on se le dise...iLLusiOn de contrOle...F-et-MEr [de].

cOmMent fAit-On poUr ACCepteR deRePrenDre dU pOids?

Je me sens déséspérement vide. Si ça vous intéresse.

Si ça intéresse quelqu'un.

Je suis enCore emmurée dans une de mes périodeS de silEnce.

La bOulimie eSt revenue me tenir compagnie réguliéRement, ça faisAit si lOngtemps que je me privais de ces orgiesjouissiVes, si hUmiliAntes et dégueulaSSes Soient-elles.

****°°°°°°OrGIE orGaSmiQuEMent iMMOnDe°°°**

REssentIr le gOut du chOCOlat sur ma langue ne m'était paS arrivé depuis des lustrEs, dEs biscuitS trempés dAns le lAit de sOja, semouLe and co, sucRée ou sAlée, rAtAtouIlle sans Faim, enCore du Choco, du paIN de Mie cOMplet, Des frUIts pour Se finir et QUELQues OnctueuX yaourtS en attendant que tout ça s'aCCumule et finisse par débOrder, lentement, des heures durant mes bras s'activent comme des pieuvres, détruisen tout mon travail de "purification" pour me saloper l'intérieur, le tapisser des ces corps gras et immondes, parceque je créve la dalle, parceque j'en peux plus, parceque comme un animal j'ai tellement faim que j'en salive, que ma machoire en entier me fait un mal de chien tellement la vue simple de la bouffe me fait grincer des dents.

iNstINCts pRimiTifS bAfouéS; le seul probléme c'est qu'ils sont humains, et que je ne suis pas IN-hUmaine.

(Dommaaaage! try agaiiiiin).

 

Résultat: purge.

Résultat:Déficit immunitaire, doigts tortueux et gueule bouffie,hypothermie,déshydratation et vertiges, bref, rien de repérable, vraiment, y a pas marqué anorexique qui n'en peut plus et qui se goinffre dés que vous avez le dos tourné parcequ'elle sait pas résister à l'appel de la bouffe en gros sur mon front desséché.

Et Qui de surcroît va se faire vomir dans les chiottes au boulot parceque meme le midi elle va faire des courses ultra longues pour séléctionner, puis une crise ultra rapide entre midi et deux. .

 

 

°°°[frAGMent de MoNOlOguE]**

"_fAire cOuler l'eAu

_pAsser le visage sous l'eAu gelée.

_Merde, ça dégonfle pas. Putain fais chier. Mais quelle conne.

_Bon.

[MAquillaGe]..

_Et mErDe , PtAin mes yeUX sOnt énormeS borDel, f'ChIER...

[REcoiffAge.]

[REspirer un Grand coup.]

[fUmer, ouvRiR la fenetre.]

[ChewinG-Gum].

._ MerDe, mal aux gEncives putain, ça fait mal...

[VerTigE],

_ ah non pas maintenant s'Il te plAit...

(pOmMe.]

_Aller...me lAche pAs.

(ObjEctif: mONter dans mA salLe sanS que persoNNe ne mE voit...mErde j'auRaiS pu rAjouter du blusH pfff...pAS le teMps...]

ARF, faUt tOujouRS quE je crOIse quelqU'Un danS ce putaIn d'esCalieR...

"ça vA ? t'AS pAS l'aiR, hé hé, T'aS fait LA fêTe hiER soiR hein? T'as bu naN?

_Ouais c'eSt ça, lol (petit rire nerveux, voire carrément hystérique), je crois que j'ai un peu abusé...fatiguée lol! (et bla bla bla si tu veux je t'invente meme des a et une super teuf avec plein de détails marrant, tellement je manipule le mensonge avec facilité)."

[Je me dis, les gens c'est qu'ils me grillent pas tout de suite, ça va.

Et en meme temps, pourquoi j'ai envie de leur gueuler, hurler que non, ça fait des lustres que jsuis pas sortie, et que si j'ai des poches d'enfer sous les yeux, c'est parceque je me les fais exploser à coup d'orgies, que je me bourre comme une truie et que je sais pas m'empecher d'aller gerber aprés, que j'ai rien de "mignon", et que je suis meme pas capable de manger normalement comme tout le monde, et que mes volets restent fermés toute la journée! que j'ai mal Partout, que non je suis pas "mInce" naturellement, et que oui, si vous me voyez jamais manger, c'est que je mange pas en dehors de mes crises, et oui, je pése moins de 40 kilos, et la verité c'est que je vous emmerde tous...

...mais faites quand meme attention à moi s'il vous plait...s'il vous plait, regardez moi, aimez moi...]

[//FaIM]**

 

°°°°°°[Jme sens mocHE, nulle et désespérement triSte.

20 ans et fatiguée de vivre, ça fait quand meme pitié, putain mais si vous saviez comme ça me révolte d'etre comme ça merde...de toutes maniéres, si jsuis pas en crise de boulimie, je suis en crise de nerfs, alors.

L'un et l'autre...]°°°

Putain, tout ça c'est pas brilant quand même...va falloir y remédier vite fait bien fait. Je me déteste d'être dépressive, c'est un état lamentable, et pourtant, on se roule dedans...et on se met la tête entre l'étau, la presser jusqu'àce que les idées noires émergent, vas y, pense, pense pense! souviens toi de ces images que tu n'as jamais acceprées, celles qui te donnent la gerbe, rien que d'y penser, vas y, dégoute toi encore, dégoute toi encore...encore...réveille toi, t'allais quand meme aps dormir non, pense à tout ce que tu aurais du faire pendant ce temps gaché, ces amitiés perdues grâce à TOI, ces amours  inexistants,  ces amitiés ponctuelles, gachées, bafouées, cellule familiale éclatée, tout ça grâce à toi, et ce corps, parlons en de ce corps déja mort, ce corps que tu as laissé tuer, tu as laissé faire sans ciller, et maintenant...maintenant c'est l'heure des plaintes?!! trop tard, fallait dire non avant, au lieu de ça, tu t'es offerte docilement ma douce...Souviens toi de ces nuits de débauche oui ma belle, souviens toi...bien...pense à ces corps dans ton corps, encore et encore, les bulles dans les verres, le maquillage qui coule, chaleur, hm, laisse toi faire, prends une pilule si tu fatigues, on n'en parle plus, vas y fume, fume ta gueule, putaon t'es vraiment trop maigre toi tu devrais manger, mais t'es mignonne, vas y viens la...

Souviens toi bien.

J'ai tout mon temps pour ressasser.

je ne sais pas si un jour j'arriverai à assumer certains fragments passés de ma vie.

Je ne sais pas si un jour j'arreterai de me réveiller en pleine nuit en me sentant si humiliée, sale...

Je ne sais pas si un jour j'arreterai de vouloir me purifier à tout prix.

Tout ce que je veux c'est arreter de penser. Pendant un temps je me suis dit que se servir de son corps, ce n'était pas grave, je pouvais faire abstraction, mon corps mais pas mon âme.

L'esprit ne peut pas se dissocier du corps. Dommage qu'on ne le comprenne pas tout de suite.

[*ToO LAtE.*]

Partager cet article
Repost0

commentaires

Po 29/04/2009 14:04

Une fois de plus je me reconnais tellement dans cet article . . .

Lisanka 20/06/2006 07:51

Prends soin de toi, sache que je pense à toi et que tu peux t'en sortir. Bisous tout doux,
Lisanka qui t'envoie plein d'ondes positives!
 

[AnO]rchiDeA 26/06/2006 12:31

Lisanka, merci de mettre de miser un peu d'espoir sur ma personne...je ne désespére pas, juste que c'est un tit peu dur parfois...mais bon.

sand 17/06/2006 15:46

"Putain, tout ça c'est pas brilant quand même...va falloir y remédier vite fait bien fait. Je me déteste d'être dépressive, c'est un état lamentable, et pourtant, on se roule dedans...et on se met la tête entre l'étau, la presser jusqu'àce que les idées noires émergent, vas y, pense, pense pense!"
c'est tellement ça. profites bien de ce repos bien mérité, and enjoy the sun malgré tout.
merci pr ton com.
bisous 

[AnO]rchiDeA 26/06/2006 12:39

^_^"T'inquiéte.AnorchideA au taquet lolj'essaie.

Avril 16/06/2006 12:09

Oh, Cool, je retrouve ton blog..j'avais perdu l'adresse^^..je repasserais Merci BizOoOAvril

Diane 15/06/2006 15:29

Comme tu vois, je ne suis pas encore partie, il me reste quelques jours de répit...Je passe ici, espérant que ton absence ait été de "bonne augure"...Ton texte me prend les tripes, il n'y a pas d'autres mots. J'ai valsé, tangué, cogné avec eux contre les murs de cette violence...infligée à soi...comme une éternelle punition. Non méritée. C'ets peut etre là le pire. Enfin, non le pire est dans le vécu, dans l'instant. Le pire c'est ce qui ne se voit pas...
prends soin de toi ma douce
je pense fort à toi

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier