Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2006 6 22 /07 /juillet /2006 20:41

[<----Sur mon bateau de star...j'ai vu ça...et j'en ai  pris plein les yeux...^^]

 

Je vais bien. Je me sens bien, j'ai parfois l'impression d'être utile, et puis je partage beaucoup en ce moment. Oxygéne. Me demande si je vais pas faire une overdose de toutes ces bonnes choses^^. Ce qui est pas nocif, jconnais pas bien...

J'ai passé une bonne journée dans "ma" biblio, et chouchoute les ouvrages. Je me donne à fond, je veuxme rendre utile, prendre des initiatives et pas être le boulet de service, tout le temps dans leurs jambes à leur demander ce que je peux faire. J'observe, je fais. J'aime ce lieu, les gens qui viennent y glaner quelques mots d'évasion, des histoires féériques, des gamins en mal d'amour qui viennent chercher une part de rêve dans ces images pleines de couleurs, et ces histoires  imaginaires.

 J'aime voir leur sourire, j'aime parler du quartier avec eux, avec des phrases à la con, toutes faites, juste pour leur soutirer un sourire.

Je bosse dans un quartier d'HLM. Avec des enfants qui ont la tete pleine de poux, et surement la vie dure. Parfois je vois des personnes arriver, les yeux bouffis, rougis, ou tellement courbés qu'on dirait qu'ils vont bientot pouvoir toucher le sol avec le nez, d'autres cernés comme je l'ai jamais été, d'autres qui gardent le sourire et la tete haute dignement, les yeux vides, des vieux vieux vieux ridés, creusés, si expressis,beaux, les yeux lumineux, gentils comme pas permis ...Et tous viennent chercher la meme chose ici, la fiction.

Se projeter quelques heures, quelques jours dans une vie qui n'est pas la notre,dans un monde qui n'est pas le notre. Suivre avec tension une enquete pour éviter le quotidien monotone, des histoires à l'eau de rose pour se transférer sur la plantureuse héroine, les destins croisés, les remises en question, les voyages, les horreurs, la poésie...j'en passe...

L'évasion est de mise.

J'y vais avec eux.

Je lis des histoires à des gamins paumés. Qui ont eux meme des parents dépassés.

La vie se montre dure parfois.

Je n'ai rien changé à mon comportement, si on veut parler de la profondeur des choses. J'oscille toujours entre 36 et 38 kilos. Je suis toujours malade et jeune toujours le maximum.

Juste, je suis devenue récéptive à mon environnement. J'observe, je reçois des autres. Je discute calmement. Ne m'en vais plus dans mes retranchements coupant court à toute forme de communication. Ne me braque plus autant. Bon, ok, jsuis toujours agressive, d'accord, j'avoue,mais...j'apprends à gérer, l'utiliser autrement, d'ou mon acharnement au travail. Y a du boulot, je le fais. Avec énergie, voila ou elle passe..J'essaie d'être attentive à ce qu'il se passe autour.

Je croyais l'etre avant, mais c'est faux. Je ne regardais que ce que je voulais bien voir, avec MON interprétation et gardais tout pour moi. Ne voulais rien recevoir. Penser à ma bouffe à moi, ce que j'allais faire comme exercice ce soir, à combien de grammes j'aurais réussi à perdre aprés cette journée, dans mon ptit studio, devant ma ptite télé, dans ptite vie de merde étriquée dans mon frigo.

Et mes chiottes, tant qu'on y est, on a cas les inclure.

Hé ben  mon vieux, à l'extérieur c'est frais. Ca sent ni le détergent, ni la mort, ni la gerbe, ni le mal etre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

myriam 06/06/2007 14:19

salut si tu veut en parler moi j veut bien en discuter avec toi mimi
moi aussi j lai vecu

SAND 24/07/2006 14:39

j'aime beaucoup le ton de cet article, pas d'optimisme mensongé, juste la découverte d'un fonctionnement plus humain, par conséquent plus .... vivant....
hold on! c'est déjà un grand pas cette évolution comportementale

*anorchidea*

  • : [La pÂleur mOntre JusQu'où le cOrps PeUt cOmprendRe l'âMe]
  • : Le pardon ne pouvant s'envisager, seule une vengeance violente, une décharge de tout ce qu'il y a de mauvais, malsain, au plus profond du subconscient, pourrait permettre de ne plus penser aux noirs souvenirs qui gangrènent ma chair me rendant chaque jours un peu plus malade. Mes pieds s'enlisent, mon esprit les suit. Je me perds. L'anorexie fait partie de ma vie depuis trop lontemps.
  • Contact

Des visites...

Recherche

Au Grenier